Après les panneaux solaires, les Etats-Unis s'en prennent aux éoliennes chinoises

 |   |  372  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Quelques jours après avoir annoncé des taxes de 31 à 250 % sur les panneaux solaires importés de Chine, le département américain au commerce vient d'en décréter de nouvelles, visant cette fois les éoliennes.

Le président Barak Obama a réaffirmé jeudi son soutien à la banque d'import-export qui promeut les ventes de biens américains à l'étranger, et confirmé son ambition de doubler les exportations de son pays entre 2010 et 2015. A cette occasion, il s'est montré très ferme sur la lutte contre les importations chinoises fortement subventionnées par Pékin et venant casser les prix sur le marché américain. Il a d'ailleurs rappelé que son administration avait déposé près de deux fois plus de plaintes contre la Chine que ne l'avait fait la précédente.

A titre d'illustration, il a annoncé de nouvelles taxes sur les importations d'éoliennes chinoises, allant de 13,74 à 26 %. Cette décision résulte de l'enquête annoncée en janvier par le département au commerce, suite à une plainte pour concurrence déloyale déposée par un groupement de fabricants américains d'éoliennes, dont Broadwind Energy, DMI Industries et Katana Summit.

Dégradation des relations entre les Etats-Unis et la Chine

C'est un pas supplémentaire dans la guerre commerciale qui oppose la Chine et les Etats-Unis autour des énergies « vertes ». Le gouvernement chinois, qui s'était déjà offusqué que cette enquête ait pu être diligentée, avait répliqué en janvier en annonçant sa propre enquête sur les subventions américaines aux acteurs américains des énergies bas carbone. Plus récemment, il a également vertement répliqué à la décision préliminaire de taxer les importations de panneaux solaires fabriqués en Chine, de 31 à 250 % selon les fabricants.

Ces incidents risquent fort de fragiliser les partenariats de recherche sur les énergies vertes signés entre les gouvernements mais aussi certaines entreprises des deux pays. Mais aussi, aux dires de la Chine, les intérêts de l'industrie américaine, qui bénéficierait au contraire d'un développement rapide des énergies renouvelables, et serait menacée par d'éventuelles mesures de rétorsion. Des études récentes ont en effet conclu à un renchérissement des énergies concernées, susceptibles de provoquer un ralentissement de leur déploiement sur le sol américain. Et, ce qui apporte de l'eau au moulin chinois, ralentit a lutte contre le changement climatique...


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2012 à 1:20 :
Il feraient mieux de s'en prendre aux éoliennes tout court qui sont un gouffre financier pour la collectivité et une erreur totale en termes de rendement "vert". Mais, bon, il faut bien financer à fonds perdus les amis...
Réponse de le 04/06/2012 à 1:34 :
Erreur, les éoliennes sont financées majoritairement par des investisseurs privés contrairement au nucléaire dans sa globalité. L'éolien est par ailleur plus compétitif qu'un Epr dont les coûts augmentent régulièrement alors que l'éolien voit encore ses coûts baisser. L'université de Stanford entre autres a publié un rapport très détaillé sur l'évolution du coût des énergies dans le monde qui souligne très clairement ce changement. Les appels d'offres dans le monde le confirment où par exemple l'éolien est compétitif en Amérique latine avec le gaz pourtant très peu cher ou bien encore le solaire en Inde compétitif avec le charbon pourtant lui aussi peu cher, c'est la réalité concrète et vérifiable. Et si tous les pays optent pour les énergies renouvelables, peu optent pour le nucléaire comparativement.
a écrit le 02/06/2012 à 22:18 :
Et l'Europe ? Mais qu'attendons-nous ????
Réponse de le 04/06/2012 à 12:42 :
effectivement qu'attendons-nous en Europe ? l'OMC à laquelle USA et Chine adhèrent par ailleurs n'édicte que des régles qui ne sont respectées par ces 2 pays que lorsque ça les arrange ! les allemands qui étaient leaders dans le photovoltaïque boivent le bouillon du fait de la concurrence déloyale des chinois mais on ne fait rien... en raison des règles de l'OMC ! que nos politiques sont stupides, pourquoi ne pas faire comme les autres et peut-être que nous aussi nous en porterons mieux
a écrit le 02/06/2012 à 11:35 :
La lutte contre le changement climatique étant un gros pipeau, ce n'est pas très grave. Subvention contre subvention, taxe contre taxe, le gouvernement US démontre une fois encore qu'il n'a rien de libéral contrairement à ce que certains, en France, essayent de nous faire croire. Qui est puni par ces taxes à l'import ? Les Américains, pas les Chinois !
Réponse de le 02/06/2012 à 22:24 :
Non, ce sont bien les chinois qui sont penalises! C'est la Chine, bien plus que les usa, qui est protectionniste !!!! Quant a l'Europe, elle est victime des deux... Dans tous les cas, ces mesures sont loin d'etre vaines et nous devrions nous en inspirer.
Réponse de le 03/06/2012 à 15:08 :
Tiens un climatosceptique, conservons le c'est une relique...
Réponse de le 03/06/2012 à 18:52 :
Qui paye les taxes est puni. Ici, ce sont les ménages US qui payent. Ce n'est quand même pas trop compliqué à comprendre. Si ?
Réponse de le 07/08/2012 à 14:55 :
Et comme les entreprises US (pourquoi les ménages?) vont devoir payer des taxes pour acheter les produits chinois, ben ça vaudra plus le coup d'acheter en Chine malgré le bas prix de départ, donc autant acheter en Amérique puisque ça revient au même prix voire plus cher, donc les entreprises n'achètent plus aux chinois, donc les chinois sont lésés. Les entreprise américaines aussi. Mais puis peut être que la taxe ira subventionner les achats locaux, qui sait, on peut rêver..Non?
a écrit le 02/06/2012 à 7:48 :
Et si l'Europe suivait ces exemples pour doper nos propres industries......
a écrit le 01/06/2012 à 23:20 :
On se demande comment il peut être rentable d'importer une éolienne (à moins que ce ne soit que la partie machine). Même avec des ailes fabriquées par des esclaves.
a écrit le 01/06/2012 à 22:38 :
pour pouvoir faire de même, il faudrait d'abord que l'europe puisse parler d'une voix forte... et pas divisée ...!!!
a écrit le 01/06/2012 à 20:29 :
et que fait l'Europe, rien. Nous sommes envahi de produits chinois, souvent de bas de gamme, par contre nos produits sont taxés à mort en Chine. Quand allons nous réagir??? Quand il sera trop tard? d'ici quelques années, nous serons les larbins des chinois, regardez ce qui se passe en Grèce et en Afrique. Déjà que nous n'avons pas de pétrole, mais maintenant nous n'avons même plus d'idée.
a écrit le 01/06/2012 à 19:16 :
Il n'est jamais trop tard pour que notre gouvernement s'en inspire. On peut rêver ...
Réponse de le 01/06/2012 à 23:40 :
Vous pouvez donc rêver ..
a écrit le 01/06/2012 à 18:52 :
pour les éoliennes individuelles en france pas besoin de taxer ,les importateurs s'en occupent ,et ça n'a aucun intérêt pour la rentabilité.
Réponse de le 03/06/2012 à 15:00 :
Parce que vous, même avec de l'éolien individuel, vous recherchez la "rentabilité"??????
a écrit le 01/06/2012 à 17:50 :
Pour le photovoltaïque ... c'est rappé !
a écrit le 01/06/2012 à 16:52 :
A quand la même chose en France
Réponse de le 01/06/2012 à 17:23 :
... et ça presse !!!!!!!!!!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :