TGV Sud-Est  : 2023 au mieux

1 mn

ferroviaireSi une étape a été franchie lundi avec le choix du tracé des métropoles du sud pour la future ligne à grande vitesse Sud-Est, RFF (Réseau Ferré de France) a rappelé hier que les obstacles à franchir restent nombreux. Les études préliminaires à la déclaration d'utilité publique dureront quatre ans et coûteront 70 millions d'euros pour finaliser le tracé exact des 180 km de lignes nouvelles, l'aménagement ou la construction de gares et le percement de 60 km de tunnels. Au mieux, le premier TGV roulera sur la nouvelle ligne en 2023.L'investissement ? Au moins 15 milliards d'euros (10,4 pour la ligne elle-même et 4,9 pour l'aménagement du réseau régional). Le volet marseillais, avec 10 km de tunnel et l'extension souterraine de la gare Saint-Charles, coûtera à lui seul 2 milliards. La situation exacte des futures gares de Toulon, centre Var et Grasse reste à définir. Même incertitude quant aux retombées économiques. La SNCF a affirmé plusieurs fois que le tracé sud ferait de cette LGV la plus rentable de celles en projet en France, avec au moins cinq millions de passagers attendus. Gérard Tur, à Marseille

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.