Les travaux publics anticipent un retournement au second semestre

2 mn

constructionLes entreprises de travaux publics s'attendaient à connaître un coup de frein au premier semestre. Et le choc a été sévère : les travaux réalisés ont reculé de 15 % au premier trimestre et, à fin avril, les marchés conclus s'inscrivaient en baisse de 11 %. La commande privée, qui représente plus du tiers du chiffre d'affaires des « TP » (travaux publics), est, en outre, en très forte chute. Mais le président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), Patrick Bernasconi, rappelle que le repli global de l'activité au premier semestre fait suite à un premier semestre 2008 très bien orienté et à six années de croissance. Il constate que le nombre de « lots travaux publics » des appels d'offres publics et privés passés depuis le début de l'année est beaucoup plus élevé sur mars, avril et mai 2009 que pour les trois mêmes mois de 2008.Les collectivités locales, poumon du secteur (46 % de son activité), jouent le jeu du plan de relance. Près de 20.000 d'entre elles ont signé une convention permettant un remboursement anticipé de la TVA, dès lors qu'elles investissent 1 euro de plus que la moyenne des trois dernières années. Les collectivités concernées prévoient d'investir au total plus de 54 milliards d'euros (dont environ 20 milliards concernent les « TP »), soit 54 % de plus que sur la période 2004-2007. En outre, sur les 10.000 projets des collectivités locales recensés début mars par la FNTP pour construire ou rénover des infrastructures, plus de 2.000 sont déjà lancés. Ainsi, la FNTP prévoit un recul de l'activité de 8 % en 2009 mais anticipe un retournement au second semestre.les prix renégociésPatrick Bernasconi s'inquiète, en revanche, de l'attitude de certaines collectivités locales, qui ont tendance à déclarer infructueux des appels d'offres pour mieux renégocier les prix. Si la baisse des prix des matières premières justifie des ajustements, « en acceptant des prix de 20 % à 30 % inférieurs à l'année précédente, elles prennent le risque de tuer des entreprises », fait-il valoir, tout en reconnaissant que chaque patron est responsable de ses devis. S. Sa.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.