Nicolas Hulot fait monter la pression sur la taxe carbone

2 mn

EnvironnementLa quasi-concomitance des dates n'est pas fortuite. Dès hier la fondation écologiste fondée par Nicolas Hulot rendait publics deux sondages dont le propos le plus saillant est de montrer que l'opinion publique est globalement prête à adhérer à l'émergence d'une fiscalité verte concrétisée par la création d'une contribution climat énergie (CCE). Or c'est aujourd'hui et demain que se réunit, pour la première fois, la conférence de consensus, présidée par l'ancien Premier ministre Michel Rocard et chargée de réfléchir à la création de la fameuse contribution. D'ici à imaginer que la Fondation Hulot fait pression?Globalement, selon les résultats du sondage par Internet (12.750 participants) comme ceux de l'enquête d'opinion réalisée par l'institut LH2 (*), il ressort que les sondés connaissent mal la contribution climat énergie : plus des trois quarts déclarent être « mal informés ». Il est cependant intéressant de constater que, après avoir été éclairés brièvement sur ce dont il retourne, 66 % affirment être favorables à sa mise en ?uvre (84 % dans le sondage sur Internet). Ce qui tendrait à confirmer une évolution favorable de l'opinion sur ces sujets. Il faut toutefois interpréter ces chiffres avec précaution. Les explications fournies par les enquêteurs au moment des interrogatoires furent très succinctes et édulcorent notamment l'aspect le plus douloureux de la CCE : une augmentation du coût des carburants et des factures électriques de l'ordre, par exemple, de 7 centimes d'euro par litre de super sans plomb 95.allocation annuelleLe principe de la contribution est en effet de taxer (à partir de deux assiettes distinctes : la consommation d'énergie et le potentiel polluant du produit utilisé) la consommation d'énergie des entreprises et des ménages. Les recettes sont redistribuées sous la forme d'une allocation annuelle aux ménages et d'une baisse de cotisations sociales pour les entreprises. Rémy Janin (*) Sondage réalisé les 18 et 19 juin auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 personnes.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.