Filament ? : chronique d'une mort annoncée

2 mn

consommationBruxelles a appuyé sur l'interrupteur le 8 décembre dernier. D'ici 2012, le bon vieux filament de tungstène qui nous éclaire depuis plus d'un siècle aura déserté nos lampes. Les ampoules de 25 watts fermeront le ban le 31 décembre. Toutes sont coupables de consommer trop d'énergie et surtout de ne la transformer que pour 5 % en lumière et 95 % en? chaleur?! 180 millions d'ampoules sont vendues chaque année en France, dont 152 millions sont encore à incandescence. Voilà donc un marché qui va devoir faire sa révolution. Et dans lequel le design va marquer des points. Il suffit de se rendre dans les rayons bricolages pour y découvrir des formes toutes plus tarabiscotées les unes que les autres. En forme de spirales, de flammes, de sticks, rondes ou classiques pour les nostalgiques de l'ampoule d'Edison, finition claire, ivoire ou dépolie. Philips propose déjà plus de 100 références. Le géant néerlandais a aussi travaillé les problèmes de fragilité consécutifs à un allumage fréquent et répétitif, mais aussi à un allumage instantané, talon d'Achille des ampoules basse consommation.Lumière froideMais les amateurs de décoration et d'ambiance chaleureuse restent encore très déçus. On a beau avoir la fibre écolo, la lumière froide et blanche de ces ampoules environnementalement correctes a de quoi rebuter les plus motivés. Les fabricants sont prêts à relever le défi et travaillent à de nouveaux modèles en fonction de l'ambiance d'éclairage voulu. Mais un dernier argument divise les pour et les contre?: le prix. Si les nouvelles venues sont encore onéreuses, elles ont un argument imparable?: leur durée de vie est 6.000 à 15.000 heures contre 1.000 heures pour une ampoule à incandescence. En un an, son coût est donc amorti. Reste que, dans les forums sur le Net, les consommateurs sont loin d'être satisfaits de l'ambiance qui règne chez eux après le changement d'ampoules. Lucibel, nouvel entrant sur ce marché, a réalisé un sondage auprès des Français. La majorité des sondés souhaitent en effet voir le produit s'améliorer?: 60 % espérant un allumage plus rapide, 44 % une lumière plus agréable, 39 % une plus grande variété de formes, et plus des deux tiers veulent qu'elles soient plus abordables?! Quant au geste écolo, il n'est pas remis en cause. Le marché de la bougie profitera peut-être du désenchantement. Sophie Péte

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.