Beaucoup de corrections sur la croissanceLes plus sceptiques...

Beaucoup de corrections sur la croissanceLes plus sceptiques accueilleront avec un haussement d'épaules la bonne surprise de la croissance au deuxième trimestre. Ils n'auront peut-être pas complètement tort. Car ces chiffres, notamment ceux concernant le PIB de chaque trimestre, font l'objet de nombreuses révisions par l'Insee. De sorte que la hausse du PIB annoncée pour le deuxième trimestre pourrait se transformer, d'ici un an, en baisse? Cela s'est déjà vu. Ainsi, au printemps de 2008, la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, s'était réjouie des bons chiffres de la croissance pour le premier trimestre. Or non seulement, depuis, ces chiffres ont été revus à la baisse par l'Insee, mais les commentaires de la ministre étaient d'autant plus mal venus que la France, entrait, en fait, en récession, au moment où elle les prononçait. Dès le deuxième trimestre 2008, le PIB a reculé (de 0,5 %). Mais Christine Lagarde l'ignorait, puisque l'Insee n'a annoncé un tel chiffre qu'un an plus tard?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.