Un ambassadeur pour la Place de Paris

Jean-Pierre Jouyet n'a jamais caché qu'il serait probablement le premier des ministres d'ouverture à quitter le gouvernement. Pour une raison simple : le secrétaire d'État aux Affaires européennes n'avait aucune envie d'entrer dans un engagement politique avec l'UMP. L'approche des élections européennes de juin 2009 ne pouvait donc qu'accélérer le moment de sa reconversion, une fois finie sa « mission » au service de la présidence française de l'Union. Sa venue, à la demande de Nicolas Sarkozy, avait surpris et peiné ses amis socialistes, mais ne l'a pas empêché de rester très proche de son ami François Hollande, qu'il a connu sur les bancs de l'ENA (promotion Voltaire, 1978) aux côtés de Ségolène Royal et d'Henri de Castries, le patron d'Axa.Européen, c'est peut-être la première définition que revendique ce haut fonctionnaire affable que Nicolas Sarkozy appelait souvent « mon socialiste préfér頻 lorsqu'il l'a rencontré lors de son passage au ministère des Finances, dans le gouvernement Raffarin. Non seulement il a maintenu comme directeur du Trésor l'ancien directeur adjoint du cabinet de Lionel Jospin, mais il a même créé ensuite pour lui un poste sur mesure d'ambassadeur financier, inédit à Bercy. La diplomatie est d'ailleurs sans doute la première des qualités de Jean-Pierre Jouyet. Forgée par son passé au service de Jacques Delors à la Commission, dont il sera conseiller à Bruxelles. Mais le futur régulateur français des marchés est aussi un financier. Lors de deux courts passages dans le privé, il a été avocat au cabinet Jeantet Associés et banquier d'affaires dans la banque britannique Barclays. Une expérience multiple qui permet au successeur de Michel Prada d'aborder sereinement sa nouvelle vie à la tête de l'AMF, à un moment où la régulation des marchés va retrouver une dimension européenne, dans le contexte de la refondation du capitalisme financier. Pour mener ce combat, qui commence aujourd'hui au G20 de Washington, Nicolas Sarkozy a sans nul doute trouvé en Jean-Pierre Jouyet un profil idéal. Ph. Ma.jean-pierre jouyetFutur président de l'Autorité des marchés financie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.