MMA fête dix années de croissance continue

MUTUELLE D'ASSURANCEQualifiée d'« année charnière » par Christian Baudon, le directeur général de MMA, l'année 2008 est aussi celle du bilan. Voilà en effet dix ans que les Mutuelles du Mans ont adopté la marque MMA et changé de stratégie. Placée sous le signe de l'innovation en matière de produits, cette stratégie a permis à l'assureur mutualiste de passer d'une part de marché en assurances dommages des particuliers de 3,5 % en 1999 à 7,2 % à fin 2008 et, sur le marché des professionnels et des entreprises, de 6 % à 8,7 %. Le chiffre d'affaires global a augmenté de 61 % entre fin 1998 et fin 2008 pour atteindre 5,7 milliards (+ 0,7 % par rapport à 2007). Et les seules activités non-vie ont même grimpé de 156 % sur cette décennie et de 4,5 % pour la seule année 2008.Comme « il ne peut y avoir de développement sans rentabilité ni de rentabilité sans croissance », selon Christian Baudon, la mutuelle a veillé à ses équilibres techniques. « Nous avions l'ambition d'atteindre 200 % de marge de solvabilité en 2010, nous y sommes parvenus dès 2008 », souligne le directeur général, ce qui signifie que MMA couvre deux fois l'exigence réglementaire, sans tenir compte des plus-values latentes. Certes le résultat net est fortement pénalisé par la baisse des produits financiers : de 253 millions d'euros (hors plus-values exceptionnelles de 113 millions d'euros) en 2007, il tombe à 93 millions en 2008, mais en y ajoutant une plus-value exceptionnelle de 83 millions liée au débouclage de participations croisées au sein du groupe Covéa, le résultat net monte à 138 millions. Les fonds propres s'élèvent à 2,68 milliards (+ 3,4 %).10,2 millions de clients La création du groupe mutualiste Covéa, avec la mutuelle Maaf en 2003, rejoint ensuite par Azur-GMF, a été décisive dans la croissance de MMA. MMA a en effet fusionné avec Azur en 2007-2008 pour créer le troisième réseau d'agents généraux avec 1.921 points de vente. De plus, MMA doit une partie de sa compétitivité aux services communs partagés avec Maaf et GMF au sein de Covéa, parmi lesquels la gestion des sinistres, la réassurance, la gestion d'actifs, l'assisteur unique (Fidélia), la gestion des flottes d'entreprises (Covéa Fleet), etc. Avec 12,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 10,2 millions de clients, 20 % du marché de l'assurance dommage des particuliers et 7,5 milliards d'euros de fonds propres, Covéa peut en effet jouer à plein sur « l'effet de taille ». Séverine Sollier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.