L'emploi des handicapés en hausse en 2008

 |   |  285  mots
DiscriminationC'est une première depuis la création du fonds en 1987. Mise en place pour faciliter l'insertion professionnelle des personnes handicapées, l'Agefiph a enregistré, en 2008, une baisse du montant des contributions des entreprises qui ne respectent pas l'obligation légale d'employer au moins 6 % de travailleurs handicapés parmi leurs effectifs. En 2008, le montant des contributions versées par 57.000 établissements privés se montait donc à 592 millions d'euros, ce qui représente une baisse de 2,5 % par rapport à 2007. C'est le signe que les entreprises se soucient davantage que par le passé de l'insertion professionnelle de ce public qui connaît un taux de chômage trois fois supérieur à la moyenne nationale.une progression de 3 %Selon le rapport d'activité 2008, rendu public hier, plus de 65.750 embauches ont ainsi été soutenues par l'Agefiph ainsi que 3.067 créations d'activité et 3.727 contrats d'apprentissage et de professionnalisation. Au total, cela représente une progression de 3 % des insertions de personnes handicapées dans l'emploi.Par ailleurs, l'Agefiph a permis à 81.000 personnes handicapées d'entrer en formation en 2008, soit 13 % de plus qu'en 2007. Ces chiffres encourageants, recensés avant la crise économique et financière, risquent toutefois de ne pas être confirmés cette année. Le recrutement des travailleurs handicapés n'étant souvent pas aujourd'hui la priorité des entreprises.Pour autant, avec la loi Handicap, celles-ci vont devoir faire de gros efforts. Cette loi du 11 février 2005 leur laisse en effet jusqu'à la fin de l'année pour respecter le quota de 6 %, faute de quoi elles s'exposeront à des sanctions. Et les amendes seront lourdes. Versées à l'Agefiph, celles-ci peuvent en effet aller jusqu'à 1.500 fois le Smic par employé handicapé, pour celles qui n'ont réalisé aucune embauche pendant plus de trois ans. I. M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :