GM veut économiser 1,2 milliard en Europe

 |  | 241 mots
Lecture 1 min.
Les salariés européens d'Opel, qui attendaient d'en savoir plus sur les projets de GM à leur égard, restent sur leur faim. Dans son document remis au Trésor, le constructeur demeure évasif. Il dit vouloir économiser 1,2 milliard de dollars d'ici à 2011 dans ses activités européennes. Il précise que ces réductions de coûts pourront inclure « plusieurs fermetures ou cessions d'usines dans les pays à coûts salariaux élevés ». Mais il ne dit pas quels sites pourraient être touchés. Ces derniers jours, Bloomberg et « Automotive News » évoquaient une possible fermeture des usines Opel d'Anvers, en Belgique, et de Bochum, en Allemagne, ainsi qu'une cession du site allemand d'Eisenach.manque de liquiditésLe groupe américain indique que sa filiale européenne pourrait souffrir à moyen terme d'un manque de liquidités et qu'il discute avec le gouvernement allemand (Opel emploie 26.000 personnes en Allemagne) sur une aide éventuelle. La direction de GM Europe et le comité d'entreprise européen ont annoncé hier le lancement de négociations afin de voir « comment peuvent être évitées les suppressions d'emplois et les fermetures d'usines ». La direction se dit aussi « prête à négocier sur des partenariats et des participations de tiers », si « cela fait sens pour le succès durable de GME et d'Opel ». En Suède, en revanche, le gouvernement a réitéré son refus d'entrer au capital de Saab Automobile, dont GM se désengagera d'ici à 2010. O. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :