automobileValeo saisit la justice dans l'affaire des écoutes...

utomobileValeo saisit la justice dans l'affaire des écoutesLe groupe entend obtenir de ses actionnaires le rejet des modalités de départ de Thierry Morin.Moins de trois semaines après les révélations de « l'affaire des écoutes », le groupe Valeo est passé hier à l'offensive. L'équipementier automobile a indiqué avoir saisi la justice avec dépôt de plainte contre X ? pour ne pas nommer son ancien patron, Thierry Morin.Celui-ci est soupçonné d'avoir secrètement espionné, via des écoutes clandestines, des réunions du conseil d'administration auxquelles il n'était pas convié entre janvier et mars. Cette décision du groupe, qui intervient au terme d'une enquête diligentée en interne depuis la fin avril, n'est pas une surprise en soi si l'on sait que l'intéressé n'a pas démenti les faits. Selon des informations de presse, à l'occasion d'échanges de courriers avec Pascal Colombani, administrateur et ancien président intérimaire, Thierry Morin aurait effectivement reconnu ces écoutes clandestines, tout en se défendant du fait qu'elles n'étaient connues de personne au sein du conseil.réunion le 9 juinQuoi qu'il en soit, le conseil d'administration a également décidé, dans ce contexte, de remettre en question le parachute doré de 3,3 millions d'euros octroyés à Thierry Morin lors de son départ. Il a ainsi fait savoir qu'il recommanderait à ses actionnaires, qui se réuniront en assemblée générale le 9 juin prochain, de ne pas approuver la résolution relative aux conventions conclues avec ce dernier le 20 mars 2009 lors de la cession de ses fonctions de PDG. En cas de rejet, le groupe lancerait alors une procédure afin de récupérer la somme versée à son ancien patron. G. V.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.