Avalanche de trackers à Paris

 |   |  337  mots
La vague de trackers continue de déferler en Europe. Depuis le 1er janvier, Nyse Euronext a listé 28 nouveaux produits à Paris. Au total, grâce au carnet d'ordre unique commun à ses quatre places européennes (Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne), la Bourse transatlantique donne accès en Europe à 378 trackers basés sur plus de 260 indices. Cet activisme des émetteurs répond à l'engouement des investisseurs pour ces produits dont les frais de gestion sont de plus en plus faibles (en moyenne de 0,40 % annuel) et qui offrent une bonne liquidité. Les produits de taux et les indexations inverses (short) sont en vogue ainsi que les indices comme le CAC 40, l'Euro Stoxx 50 et les indices régionaux et les ETF thématiques. EasyETF, filiale de BNP Paribas et Axa IM, étoffe sa gamme géographique (voir tableau ci-contre) avec notamment l'EasyETF Topix portant sur l'indice large des valeurs japonaises. L'émetteur français lance aussi une gamme complète de double short sur CAC 40, DJ Euro Stoxx et Stoxx 600.zones émergentesCasam, de son côté, offre au travers de 11 nouveaux ETF un accès à différents indices de style (croissance, décote et dividendes) et à un « short » permettant de tirer profit de la baisse du CAC 40. En élargissant sa couverture géographique sur des zones émergentes et en finalisant son offre sectorielle, Casam permet aux investisseurs de suivre les principaux marchés du monde (Europe, Asie, États-Unis) et les principaux indices de styles et secteurs européens. Le numéro un mondial, iShares, renforce sa gamme obligataire et géographique avec le lancement de 7 nouveaux trackers avec notamment son ETF Covered Bond. Quant à ETF Securities, il vient d'obtenir l'agrément de l'AMF pour 11 ETF permettant d'accéder aux thématiques de l'eau, du charbon, de l'acier, du transport maritime, des énergies alternatives, du nucléaire, de l'or, du pétrole et du gaz naturel, ou encore de l'agroalimentaire et 2 ETF sur les indices Russell. Enfin, PowerShares lance un ETF MENA pour une exposition sur l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :