Total menacé en cas de sanctions contre la Birmanie

 |   |  199  mots
Selon le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, le groupe français Total serait en première ligne si l'Union européenne décidait de nouvelles sanctions contre la Birmanie. Total est présent en Birmanie depuis 1992, sur le champ gazier de Yadana. La production de Yadana représente 60 % du volume des exportations de gaz de la Birmanie vers la Thaïlande.Le gouvernement brésilien a revu à la baisse sa prévision de croissance pour l'année 2009 à 1 %. Cette révision prend en compte les répercussions du ralentissement économique mondial, qui se traduit au Brésil par une chute des ventes, une baisse des rentrées fiscales et un développement moins soutenu que prévu du secteur industriel.Pékin contre toute « interférence »Le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, (photo), a mis en garde mercredi l'Europe contre toute interférence dans ses affaires intérieures, lors d'un sommet avec l'Union européenne, dans une allusion au Tibet et au dalaï-lama, qui s'apprête à se rendre dans plusieurs pays européens. Ce sommet était présenté comme celui des retrouvailles entre l'UE et la Chine après une brouille à propos du dalaï-lama fin 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :