Victoire historique de la gauche en Islande

 |   |  215  mots
La coalition de gauche a remporté une victoire historique sur le parti conservateur sanctionné samedi par les électeurs pour avoir plongé l'Islande dans la crise économique ces derniers mois. Pour la première fois, l'alliance formée par le Parti social-démocrate et le mouvement gauche-Verts recueille 34 sièges, soit une majorité absolue au Parlement. L'europhile Johanna Sigurdardottir, 66 ans, Premier ministre sortante du gouvernement intérimaire nommé en février, devrait être reconduite dans ses fonctions dans les prochains jours.Les urnes ont comme prévu sanctionné le Parti de l'Indépendance (conservateur), qui recueille le plus mauvais score jamais réalisé depuis l'indépendance du pays en 1944 et bascule dans l'opposition après dix-huit ans au pouvoir. NégociationsConformément à la procédure habituelle, les deux principaux partis vont désormais entrer en négociations : ils devraient s'entretenir en priorité sur la question de l'adhésion à l'Union européenne, principal point de divergence. Johanna Sigurdardottir a en effet répété qu'elle était en faveur d'une demande immédiate d'adhésion et s'est dite convaincue que le pays, dont la devise a perdu près de 44 % de sa valeur l'an passé, pouvait adopter l'euro dans les quatre ans. Le mouvement gauche-Verts y est opposé, essentiellement pour protéger le secteur de la pêche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :