Le Hezbollah aux portes du pouvoir à Beyrouth

 |   |  309  mots
liban À un peu plus d'une semaine d'élections législatives qui pourraient porter le Hezbollah au pouvoir au Liban, l'organisation chiite s'inquiète des représailles financières de la communauté internationale. Des représentants du parti de Dieu se sont rendus à Washington et à Bruxelles pour s'assurer qu'une victoire de leur alliance aux élections législatives du 7 juin n'entraînerait pas la suspension de l'aide du FMI et de l'Union européenne. Début 2006, la victoire du Hamas dans les territoires palestiniens avait entraîné la suppression de l'aide européenne.Une victoire du Hezbollah et de ses alliés serait interprétée comme un soutien implicite à la Syrie et l'Iran susceptible d'entraîner des mesures de représailles des États-Unis et de l'Union européenne. Washington a déjà envoyé un signe clair en ce sens. Le 22 mai, le vice-président américain, Joseph Biden, a, lors d'une visite à Beyrouth, clairement conditionné l'aide militaire américaine à « la composition du (prochain) gouvernement » et appelé les Libanais à « s'éloigner des parties hostiles à la paix ». Le Hezbollah est considéré comme une « organisation terroriste » par les États-Unis.tributaireWashington, qui dispose de fait d'un droit de veto au FMI, pourrait facilement bloquer le renouvellement du programme d'assistance de 114 millions de dollars du Fonds avec le Liban. L'Union européenne, qui fournit 60 millions de dollars par an au Liban, affirme qu'elle travaillera avec le prochain gouvernement aussi longtemps qu'il est élu démocratiquement.Le Liban a été plutôt épargné par la crise financière. Mais avec une dette extérieure qui dépasse les 160 % de PIB, le pays reste tributaire du bon vouloir de la communauté internationale. En 2007, après l'offensive israélienne contre le Hezbollah, la communauté internationale s'était engagée à verser 7,6 milliards de dollars au Liban. L'objectif était surtout de soutenir l'actuelle majorité contre le Hezbollah. X. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :