Derniers préparatifs avant le G20

 |   |  207  mots
Et si le G20 n'aboutissait à rien ? Depuis quelques jours, la rumeur se fait de plus en plus insistante. Un projet de communiqué de la réunion de Londres de jeudi prochain circule depuis dimanche dans les médias, mettant en avant des grands principes, mais très peu d'actions concrètes. Le président Barack Obama et les responsables britanniques ont tenté d'amoindrir les divergences entre Américains et Européens, en rappelant les accords de principe déjà trouvés de part et d'autre de l'Atlantique. Barack Obama, qui entame à Londres son premier voyage en Europe, a déclaré au « Financial Times » : « la tâche la plus urgente qui nous incombe à tous est d'adresser un message fort d'unité face à la crise ». Londres et Berlin ont expliqué que le sommet de jeudi serait suivi d'autres rencontres, et qu'il s'inscrivait « dans un processus ». Une tactique de déminage qui risque d'accroître la déception, déjà palpable chez les acteurs sociaux. Le « G8 social » réuni à Rome devrait demander aux dirigeants du G20 de tenir compte du facteur social. L'OCDE, qui craint une récession de 4,3 % en 2009, indique que le taux de chômage dans la zone euro pourrait approcher les 10 % d'ici à 2010. PAGE 6 ET ENQUêTE PAGE 10

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :