La pub télé Décathlon jugée illicite

A la requête du distributeur d'articles de sport Intersport, le tribunal de commerce de Paris a jugé illicite la publicité télévisée de Décathlon, estimant qu'il s'agissait d'une publicité de distributeur et non de fabricant. Le tribunal a imposé l'interruption immédiate de cette publicité. On sait que la distribution n'est pas autorisée à faire de la publicité à la télévision. Mais Décathlon, qui produit une partie des articles distribués dans ses magasins, avait estimé qu'il pouvait passer des annonces en tant que fabricant et, par exemple, faisait la publicité de ses bicyclettes, avec le slogan « A fond la forme ». Le tribunal de commerce a estimé que la proportion de 50 % d'articles fabriqués par le distributeur dans son assortiment n'était pas suffisante. Il a également souligné que la filiale de production, Promiles, était bien en retrait dans les annonces par rapport au nom de Décathlon. Intersport a souligné que cette décision de justice mettait en lumière les difficultés d'application du décret du 27 mars 1992, qui interdit l'accès au petit écran aux commerçants et les distorsions de concurrence qui peuvent en résulter.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.