L'écologie omniprésente sur les stands

3 mn

Le 39e Salon automobile de Tokyo se présente, une fois de plus, comme l'exposition du "politiquement correct", dont les constructeurs japonais sont les chantres souvent hypocrites. Et ce, avec une floraison de prototypes électriques, hybrides ou dotés de piles à combustible, censément "ultra-écologiques" mais dont la plupart resteront sans lendemain. Même si certaines solutions partielles pourront être retenues plus tard. Avec une langue de bois inimitable, Nissan va même jusqu'à proclamer que sa "philosophie reste l'harmonie entre l'homme, ses véhicules et la nature"... Au vu des embouteillages tokyoïtes, dans un enchevêtrement d'autoroutes superposées passant à hauteur du deuxième ou troisième étage des gratte-ciel en béton gris, sans la moindre parcelle d'espace vert, ce genre d'affirmations ne peut que faire sourire. Surtout que les automobilistes nippons continuent de privilégier les grosses voitures à essence, monospaces ou 4x4, voraces et généreux en rejets de gaz carbonique.Concept cars. Pour faire oublier la sinistre réalité d'aujourd'hui, le partenaire de Renault présente son "concept car" de mini-urbaine, la Pivo de 2,70 mètres de long, propulsée par une batterie lithium-ion et deux moteurs électriques, avec un habitacle pivotant sur 360 degrés pour éliminer la marche arrière. Afin de réduire au minimum les angles morts, dans un souci de sécurité, Nissan a conçu, de surcroît, des piliers "transparents" avec des caméras offrant une image périphérique sur des écrans situés à l'intérieur de ces mêmes piliers. Suzuki dévoile, quant à lui, une Ionis à pile à combustible. Sous une carrosserie en goutte d'eau, la plate-forme abrite sous le plancher l'ensemble des piles. Dans l'habitacle, un "centre de loisirs" permet le téléchargement de musique via Internet sans fil et l'accès à la télévision par satellite. Dans le même registre de la pile à combustible, Toyota y va de son concept de monospace, poétiquement dénommé Fine-X, et Honda de son haut de gamme très aérodynamique à l'appellation non moins romantique, le FCX, truffé de "technologies avancées intelligentes", selon les revendications du constructeur.Contrairement aux Salons de Paris, Francfort, Genève ou Detroit, le Salon de Tokyo est au moins autant une exposition sur l'avenir à long terme de l'automobile que le lieu de lancement de nouveautés concrètes. Dans le cadre des nouvelles idées du futur, parfois farfelues, Honda donne ainsi dans le mini-monospace "ami des chiens", baptisé du nom évocateur de Wow : niche amovible, panier de transport intégré au tableau de bord, plancher de bois vitrifié pour laver facilement les déjections, hayon descendant très bas pour faciliter l'accès des toutous...Dédouanés par la multiplication de ces modèles plus ou moins irréalistes, les constructeurs n'en proposent pas moins des modèles de série à l'"ancienne", c'est-à-dire plutôt gros et lourds, tels le 4x4 Mitsubishi Outlander renouvelé, qui sera décliné ultérieurement en versions Peugeot et Citroën, ou le grand monospace Mazda MPV de nouvelle génération à moteur turbo essence à injection directe. Quant au coupé quatre portes Nissan Foria, il préfigure une prochaine sportive "destinée aux amateurs de performances". La LF-A de Lexus (marque de luxe de Toyota), déjà vue au Salon de Francfort, se veut la préfiguration d'une GT "très hautes performances" à moteur V10.A.-G. V.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.