Barclays France vend sa filiale d'assurance-vie

Les mouvements repartent dans la bancassurance-vie. Après Dexia Epargne Pension, filiale d'assurance vie de Dexia en France, rachetée en décembre 2009 par BNP Paribas Assurance, c'est au tour de Barclays France de chercher un acheteur pour sa filiale spécialisée. La banque britannique a, selon nos informations, mis en vente la moitié du capital de Barclays Vie en France. Cette compagnie qui compte environ 42.000 contrats pour 2,4 milliards d'encours, a enregistré 363 millions de primes en 2008 et 577 millions en 2009. Elle vend des produits sophistiqués pour une clientèle patrimoniale ou fortunée, à l'image de son contrat Barclays Moovie qui comporte un large choix de supports financiers, trois modes de gestion (sous mandat, avec des profils de risques ou individualisée) et des options d'arbitrages automatiques. Valorisée autour de 130 millions d'euros pour 100 % du capital - et donc 65 millions pour 50 % -, ce bancassureur excite les convoitises des principaux acteurs du marché, parmi lesquels CNP, Axa, Aviva, Allianz, La Mondiale, Generali ou Swiss Life. Un premier tour de table a eu lieu la semaine dernière durant lequel les candidats à la reprise ont déposé une première offre non engageante. Selon plusieurs sources proches du dossier, CNP et Axa sont favoris. CNP a déjà conclu un accord de bancassurance de 25 ans avec Barclays Bank pour développer les activités vie et retraite en Espagne, au Portugal et en Italie. Le modèle est proche de celui envisagé en France, puisque CNP détient 50 % de la filiale Vida y Pensiones (BVP), qui opère en Espagne et au Portugal et en contrôle la gouvernance. Axa France a aussi des atouts à faire valoir dans la mesure où il est déjà le fournisseur de Barclays Bank de deux produits de prévoyance (Garantie accidents de la vie et Master Life). Le groupe dipose par ailleurs d'une expérience en matière d'accord de bancassurance, notamment en Italie avec la banque Monte dei Paschi di Siena (MPS). Une expérience que peut revendiquer également Aviva  : le groupe britannique totalise plus de 90 partenariats de bancassurance dans le monde, dont celui avec le Crédit du Nord en France au sein de la compagnie d'assurance vie Antarius. Barclays rechercherait en tout cas un partenaire assureur en adéquation avec la cible de clientèle aisée que la banque privilégie. L'image de Groupama par exemple serait jugée trop grand public, tout comme le groupe Covea. De plus, la banque britannique serait sensible à la possiblité de mettre en place un partenariat croisé pour distribuer ses produits dans le réseau de distribution de l'assureur. La succursale française de Barclays compte moins d'une soixantaine d'agences dans l'Hexagone et une série de bureaux « patrimoine » (14) et de clubs « Premier » (67). Les assureurs propriétaires d'un réseau spécialisé en vie constitué de salariés (Finance Conseil chez Allianz par exemple) ou d'agents généraux (chez Swiss Life ou chez Axa, les Agents prévoyance patrimoine, notamment) ont donc un avantage par rapport à CNP dépourvu de réseau.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.