Que pensez-vous de la marque France ? C'est Arnaud Montebourg qui vous le demande

 |   |  363  mots
Persuadé que le made in France est l’une des planches de salut pour l’économie tricolore, Arnaud Montebourg annonce ce vendredi une nouvelle initiative. Après les « Objets de la nouvelle France industrielle » , le ministre du Redressement productif a lancé une consultation publique pour définir l\'identité de la future marque nationale \"Marque France\" préalable à une future stratégie de marketing.Pas du chauvinisme pour Arnaud Montebourg« La Marque France, ce n\'est pas du chauvinisme, ni moins encore du nationalisme, c\'est un acte de confiance dans notre capacité à nous redresser, à attirer des entreprises, des talents, des grands événements mondiaux », a déclaré le ministre dans un discours prononcé au Théâtre de l\'Odéon à Paris. « Tout ce qui peut concourir à améliorer, la notoriété de nos produits agricoles et manufacturés, la qualité de nos services, l\'image de notre industrie, notre capacité d\'innovation, la réputation et le dynamisme de notre économie doit être mobilisé sans délai\", a-t-il ajouté.Un site aujourd\'hui en ligneUn site (www.marque.france.fr) a été mis en ligne pour récolter les réactions, les expériences et les propositions des professionnels mais aussi des particuliers. La période de consultation s\'achèvera en septembre. Un rapport final intégrant la synthèse des contributions sera publié le 28 octobre. Et ensuite ? Un calendrier d\'actions sera défini et lancé début janvier 2014 dont le lancement d\'un concours professionnel pour concevoir le logo de la future marque France.Cette consultation publique complètera les propositions contenues dans un rapport remis vendredi par la mission relative à la création de la \"Marque France\"constituée d\'une cinquantaine de personnalités auprès d\'Arnaud Montebourg.Deux objectifs distinctsA quoi servira ce nouvel outil de promotion ? Il aura deux objectifs bien distincts. En effet, il devra améliorer la réputation et le dynamisme de l\'économie française en faisant la promotion des produits et services français à l\'export mais aussi en vantant la destination France pour les investissements directs étrangers, désormais distancée par le Royaume-Uni et l’Allemagne . 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :