Déficit de la Sécu et dépendance : les retraités les plus aisés seront mis à contribution

 |  | 252 mots
Certains retraités devront, eux aussi, mettre la main au portefeuille. Dès 2013, ils contribueront au redressement des comptes de la Sécurité sociale. Pour mémoire, celle-ci devrait enregistrer un déficit de 14,7 milliards d\'euros en 2012 selon une estimation de la Cour des comptes.Financement de la dépendance en 2014L\'année suivante, les retraités imposables devraient participer au financement de la dépendance. Pour y parvenir, le gouvernement compte sur un prélèvement annuel de 0,15% sur les pensions imposables. Un arbitrage confirmé ce vendredi par Michèle Delaunay, la ministre des Personnes agées, avant la présentation du projet de budget de la sécurité sociale, lundi. En 2014, donc, les retraités imposables seront soumis à la Contribution solidarité autonomie (CSA), créée en 2004 pour financer la dépendance des personnes âgées, que paient actuellement les salariés à hauteur de 0,3%. Pas de hausse de la CSG pour eux en revanche, comme l\'a indiqué Jean-Marc Ayrault jeudi soir. Le Premier ministre avait prévenu: les retraités les plus aisés seraient mis à contribution au nom de la \"solidarité intergénérationnelle\". Des prélèvements mal perçusL\'idée d\'une contribution pour les retraités les plus aisés est plutôt mal reçue par l\'opinion. Selon un sondage paru le 21 septembre, près de sept Français sur dix se prononçaient contre un alourdissement des prélèvements pesant sur les retraités pour financer les déficits.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :