Taux  :  nouveau tour de vis australien

 |  | 282 mots
Lecture 1 min.
La banque de réserve d'Australie n'a cette fois pas eu d'états d'âme : après la pause de février, elle a procédé au quatrième relèvement d'un quart de point de son taux directeur, porté à 4 %. L'Australie a été l'un des rares pays à échapper à la récession et a été la première grande économie à relever ses taux d'intérêt en octobre 2009. Et d'autres durcissements sont d'ores et déjà dans le collimateur, à mesure que la croissance se renforce (elle devrait dépasser 3 % cette année) et que le chômage se stabilise (il est retombé à 5,3 % de la population active).« La situation économique australienne en 2009 a été plus solide que prévu après un ralentissement modér頻, a indiqué l'institution en ajoutant que le taux de chômage n'avait pas atteint les sommets redoutés. Comme un aimantSon gouverneur, Glenn Stevens considère que le niveau d'équilibre du loyer de l'argent dans le contexte actuel se situe entre 4,25 % et 4,75 %. Ce qui laisse anticiper une séquence prolongée de resserrements des conditions de crédit, qui pourraient intervenir tous les deux mois. Les économistes estiment que le plafond de cette marge devrait être atteint à la fin de l'année.Rien d'étonnant dans ces conditions que le dollar australien continue de briller de tous ses feux. Assortie des rendements les plus attractifs du monde industrialisé, cette monnaie « matière première » attire les capitaux du monde entier comme un aimant. Ainsi, « l'aussie », son sobriquet anglo-saxon, s'est apprécié de 43 % face au grand frère des États-Unis au cours des douze derniers mois, ce qui en fait la grande monnaie mondiale la plus performante. I. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :