Le marché français du fixe se met à baisser

 |   |  166  mots
TélécomsC'est une première depuis l'explosion de l'accès à l'Internet haut débit en France. Selon l'observatoire de l'Arcep, le régulateur des télécoms, les revenus des télécoms fixes (téléphonie et accès à Internet) ont accusé au 2e trimestre 2009 une baisse de 1 % (par rapport au 2e trimestre 2008) à 3,97 milliards d'euros. Depuis le début de 2006, l'essor du marché de l'Internet était toujours parvenu à compenser l'inexorable déclin de la téléphonie fixe. Certes, au 2e trimestre, les revenus des opérateurs sur le marché de l'accès à Internet continuent à être dynamiques (+ 8,9 % à 1,46 milliard d'euros), mais leur croissance ralentit (elle était de 13 % à 17 % chaque trimestre depuis deux ans), et surtout elle n'a pas suffi face à l'accélération de la baisse de la téléphonie fixe (- 6 % à 2,5 milliards d'euros). Grâce à un secteur du mobile toujours dynamique, les revenus globaux des opérateurs télécoms sur le marché final restent cependant en hausse de 0,5 % à 11 milliards d'euros. J.-B. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :