Le système des bonus  : produit de l'hypercapitalisme ou innovation sociale  ?

 |   |  162  mots
?Bien que la tentation de réglementer, voire de limiter, les bonus soit grande tant les excès ont choqué l'opinion publique, il convient de comprendre que ce système est avant tout un principe de partage de la valeur entre travail et capital, expliquent Patrice Poncet, professeur de finance, Essec Business School, et Étienne Rosen-stiehl, consultant auprès d'institutions financières et d'entreprises. Contraindre la rémunération du travail risque soit d'engendrer une rémunération indue du capital, qui n'est ni plus souhaitable ni plus justifiée, soit de constituer un frein puissant à l'innovation financière, entraînant une perte subséquente de compétitivité et de création de valeur. Le système des bonus bancaires survivra parce qu'en tant que système de partage de la valeur entre travail et capital il est économiquement plus efficace que de nombreux concurrents. Il sera amélioré car on en cernera de mieux en mieux les vertus et les limites.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :