le bien public  : coup de frein pour la linoLa cour administ...

 |   |  275  mots
le bien public : coup de frein pour la linoLa cour administrative d'appel de Lyon a annulé mardi l'arrêté du préfet de la Côte-d'Or autorisant les travaux de la LiNo, la rocade nord de l'agglomération dijonnaise. Selon les juges administratifs, les services de l'État, maître d'oeuvre du projet, n'auraient pas totalement respecté les prescriptions de la loi sur l'eau. Le dossier pourrait ainsi prendre six mois de retard.les dernières nouvelles d'alsace : 2009, année noire pour les agriculteursPour les agriculteurs alsaciens, 2009 a été une année noire. Ils dénoncent tout à la fois la chute de leurs revenus, des trésoreries au plus bas, un accroissement des contraintes environnementales ainsi que la hausse de leurs charges et une inégale répartition des marges.libération champagne : le sauvetage des 75 emplois des transports rubino en bonne voieUn an après son dépôt de bilan, l'entreprise Rubino de La Chapelle-Saint-Luc travaille différemment. Elle va présenter un plan de continuation. Tout laisse à penser qu'une des plus importantes entreprises de transport de l'Aube va réussir à s'en sortir. En prolongeant la période d'observation, le tribunal de commerce sauve, pour l'instant, 75 emplois.le télégramme : le « barfleur » s'effaceConstruit en 1992 pour Brittany Ferries, le « Barfleur » a effectué sa dernière liaison transmanche entre Poole et Cherbourg lundi. Ce ferry sera provisoirement remplacé sur cette ligne par l'Armorique en attendant la mise en service, mi-mars, du nouveau navire de la compagnie bretonne, le Cap Finistère. Quant au « Barfleur », un navire de 157 mètres de long construit chez Aker Yards en Finlande, Brittany Ferries lui cherche un affréteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :