Le japonais Toyota fête ses 75 ans en dépassant la barre des 200 millions de véhicules produits

 |   |  1044  mots
Toyota a 75 ans ce samedi, jour pour jour. Le 3 novembre 1937 marque en effet la date officielle du démarrage de la production à l\'usine de Koromo au Japon, le premier site de Toyota dédié à l\'industrie automobile. Le célèbre constructeur nippon vient d\'ailleurs de passer la barre des 200 millions de véhicules produits depuis la fameuse AA, une maladroite copie de voiture américaine. Et, pour fêter dignement son anniversaire, la firme de Toyoda City, compte battre son record cette année, en écoulant près de dix millions d\'unités (avec ses marques Toyota, Lexus et Scion mais aussi ses filiales de petites voitures Daihatsu et de poids-lourds Hino), dépassant le précédent pic historique de 2007 (9,49 millions d\'unités). Et ce, malgré la poussée de nationalisme anti-japonais en Chine qui grève ses ventes sur place. Redevenu le premier constructeur mondial au premier semestre devant General Motors et Volkswagen qui l\'avaient dépassé en 2011 à la faveur du séisme au Japon, le constructeur à la plus large gamme de modèles du monde devrait aussi battre son record de ventes de modèles hybrides (thermique-électrique) dont il est un spécialiste depuis 1997. Il espère atteindre un million sur 2012.Marque auto la plus valoriséeRéputé depuis des décennies pour la fiabilité de ses véhicules, qui fait de ses pick-ups les favoris de tous les pseudo-fronts révolutionnaires de libération dans le monde entier, Toyota est même la marque automobile la mieux valorisée dans le classement 2012 des «Best Global Brands» (meilleurs marques mondiales), établi par l\'agence Interbrand. Elle est au dixième rang, tous secteurs confondus, et devance dans l\'automobile les prestigieux labels allemands comme Mercedes et BMW ! Le premier constructeur automobile nippon a enregistré un bénéfice net sur le premier trimestre fiscal (avril-juin) de 290 milliards de yens (3 milliards d\'euros), soit 30 millions d\'euros par jour. Pas mal.Roi des machines textiles, Kiichiro Toyoda crée en 1937 une société automobile pour produire le camion G1 de 1935 et la berline AA dont le prototype est présenté en 1936. À la fin de l\'année 1945, l\'usine Koromo de Toyota a perdu plus de la moitié de son effectif du fait de la guerre. La pénurie alimentaire est telle que Toyota se transforme d\'ailleurs en agriculteur pour nourrir les employés et se lance dans des activités annexes comme la vente de batteries de cuisine.  Kiichiro décide alors de réorienter les activités de l\'entreprise sur les petites voitures. En 1947, la première voiture particulière produite par Toyota après la guerre voit le jour. Le constructeur s\'efforce aussitôt de convaincre les pouvoirs publics de lui donner l\'autorisation de relancer la production de voitures particulières.Flux tendu et qualitéDans les années cinquante, l\'entreprise se concentre sur l\'amélioration du rendement. La méthode du flux tendu («just in time») avait déjà été inscrite par Kiichiro dans les plans de l\'usine de Koromo mais n\'avait jamais pu être complètement appliquée en raison de la guerre. Le flux tendu, combiné à l\'auto-contrôle de la quaité, deviendra un modèle de production dans les années 60 pour les constructeurs mondiaux !En 1951, arrive le premier 4x4, qui deviendra le Land Cruiser réputé pour sa robustesse dans le monde entier. En 1957, Toyota exporte sa première berline Crown vers les Etats-Unis... Un bide. En 1967, Toyota deviendra pourtant la troisième marque importée outre-Atlantique. Aujourd\'hui, Toyota dispose de 14 sites de production en Amérique du Nord où la barre des 25 millions d\'unités produites a été franchie récemment. Malgré la campgane de rappels en 2009-2010 pour des prétendus problèmes d\'accélérateur et de freinage, le constructeur reste le troisième constructeur aux Etats-Unis, devant Chrysler.Débuts laborieux en EuropeEn Europe, les débuts en 1962 ne sont pas brillants. Il faudra longtemps pour que le constructeur s\'installe dans le paysage, même si sa petite Corolla du milieu des années 60 a la taille idéale. Mais, des produits trop rustiques, à la tenue de route aléatoire, un réseau de distribution insuffisant et la difficulté à trouver des pièces, engendrent la méfiance. En 1979, toutefois, Toyota lance la Tercel, sa première traction avant, qui peut cette fois concurrencer les produits européens sans problèmes. Les ventes annuelles de Toyota en Europe oscillent autour de 290.000 unités annuelles entre 1982 et 1984. Elles dépassent les 440.000 en 1987. Cette année-là, Toyota et Volkswagen annoncent la coproduction du pick-up Toyota Hilux, à l\'usine de Hanovre du constructeur allemand. Au cours des années 1990, Toyota étend sa base de production en Europe avec le démarrage outre-Manche (1992) et en France (2001) avec la petite Yaris, puis en Pologne l\'année suivante (moteurs).Equilibre financier en EuropeEn 2005, le site conjoint de Toyota et de PSA Peugeot Citroën en République tchèque (TPCA)  commence à produire la \"mini\" Toyota Aygo, la Citroën C1 et la Peugeot 107. La même année, la deuxième génération de Toyota Prius hybride est élue «Voiture européenne de l\'année». Les ventes de Toyota et Lexus (marque de luxxe) en Europe atteignent pour la première fois un million d\'unités. Mais, après 2007, la firme traverse une mauvaise passe et les ventes replongent. La firme nippone a écoulé 808.000 véhicules au total sur le Vieux continent en 2010, 822.300 en 2011 et table sur 835.000 en 2012. Mais le groupe espère atteindre le million à nouveau vers le milieu de la décennie et un retour à l\'équilibre financier... dès cette année.Toyota est aussi l\'un des premiers constructeurs en Chine et il nourrit une belle offensive en Amérique du sud. Il est aussi présent en Russie. Bref, Toyota est partout sur tous les créneaux de gamme. Et il demeure le modèle pour bien des concurrents moins entreprenants. Le coréen Hyundai-Kia a ainsi longtemps calqué sa stratégie sur celle de son rival japonais. Une belle reconnaissance._______>>> DIAPORAMA Toyota : 75 ans pour devenir numéro 1

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :