Portugal : 3ème année de récession en 2013

 |   |  358  mots
Pas d’éclaircie en vue au Portugal en 2013. Le produit intérieur brut (PIB) s\'est contracté de 0,4% au premier trimestre par rapport aux trois mois précédents et de 4% sur un an, selon une estimation publiée mercredi par l\'Institut national des statistiques (Ine). Au dernier trimestre 2012, l\'économie portugaise s\'était contractée de 1,8% par rapport au trimestre précédent et de 3,8% sur un an.Chute de la consommation, de l’investissement, des importations\"La réduction plus accentuée du PIB en glissement annuel s\'explique par le comportement de la demande intérieure\", qui a baissé de 6,3% au premier trimestre contre un recul de 4,5% dans les derniers mois de 2012, a précisé l\'office statistique dans un communiqué. Ce repli de la demande intérieure s\'explique par une nouvelle chute de l\'investissement en recul de 16,8% sur un an contre une baisse de 2,1% au dernier trimestre 2012.Les exportations ont en revanche enregistré un très léger rebond, progressant sur un an de 0,1% entre janvier et mars après une baisse de 0,2% au trimestre précédent. Les importations ont chuté de leur côté de 6%, après un recul de 2,3% au dernier trimestre 2012.3ème année de récessionLe Portugal devrait connaître en 2013 sa troisième année consécutive de récession économique, avec une contraction de l\'activité de 2,3% selon les prévisions du gouvernement et de la troïka UE-BCE-FMI, qui représente les créanciers de ce pays sous assistance financière internationale.En échange du prêt de 78 milliards d\'euros accordé en mai 2011 par l\'Union européenne et le Fonds monétaire international, le pays s\'est engagé à mettre en oeuvre un exigeant programme de rigueur et de réformes sur trois ans. Cette politique d\'austérité a eu un impact plus négatif que prévu sur l\'activité économique et le chômage, qui a atteint le taux record de 17,7% au premier trimestre. Le gouvernement de centre-droit et ses bailleurs de fonds prévoient une relance de la croissance en 2014, avec une PIB en hausse de 0,6%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :