Mercedes en pleine offensive mondiale malgré la crise

2 mn

Crise ou pas? Mercedes n\'en poursuit pas moins obstinément son offensive. La firme de Stuttgart a accru de 7,3% ses ventes en mai dans le monde à 121.360 unités. Sur cinq mois, le constructeur à la fameuse étoile a accru ses volumes de 5,9% à 562.824 véhicules, un record. Sur la seule Europe, Mercedes a livré  57,759 véhicules en mai (+4,9%).  Soit 48% de ses ventes totales, en comprenant il est vrai Russie et Turquie. Il a progressé en Grande-Bretagne (+17,3%), Russie (+13,8%), Turquie (+93.9%). En Allemagne, Mercedes a moins reculé que le marché. Et ce, grâce à la nouvelle gamme compacte A et B. Des modèles \"abordables\", qui démarrent respectivement à 24.900 et 25.900 euros (en France). On est  loin des 40.000 euros minimum pour une Classe E historique. Notons que la Classe A 180 CDI est dotée d\'un moteur diesel  d\'origine Renault!Boom aux Etats-UnisAilleurs dans le monde, ce sont plutôt les gammes traditionnelles de Mercedes qui cartonnent. Aux Etats-Unis, la firme a atteint un nouveau record à 24.713 unités en mai (+9.8%). En Asie-Pacifique, la firme progresse de 7% en Chine à 17.684 unités. Les 4x4, en particulier, se portent bien sur ces marchés. Fabriqués pour une bonne part aux Etats-Unis, ils  ont progressé de 14,5% à 25.710 dans le monde le mois dernier.  Mercedes vient par ailleurs, à la mi-mai, de dévoiler son nouveau vaisseau amiral, la limousine Classe S. Profits en baisseLe consortium Daimler, qui fabrique les Mercedes, avait toutefois enregistré une chute de 60% de son bénéfice net au premier trimestre à 536 millions d\'euros, à cause notamment de l\'Europe. Son résultat d\'exploitation a fondu de 56% à 917 millions pour un chiffre d\'affaires en repli de 3% à 26,1 milliards d\'euros. Et le résultat opérationnel de Mercedes (voitures particulières et Smart) a même plongé de 63%. Daimler a en conséquence décidé de réviser à la baisse ses prévisions pour l\'année en cours. Le consortium de Stuttgart  s\'attend désormais à un bénéfice d\'exploitation (hors éléments exceptionnels) inférieur à celui de 2012 (8,1 milliards d\'euros), alors qu\'il visait jusqu\'ici le niveau de l\'an passé

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.