Le suédois Volvo gagne beaucoup moins d'argent qu'Audi ou BMW

 |  | 497 mots
Lecture 2 min.
Le suédois Volvo enregistre des bénéfices, mais les marges n\'ont rien à voir avec celles des constructeurs allemands de haut de gamme. La firme de Göteborg annonce ainsi un  tout petit bénéfice opérationnel de 239 millions de couronnes (28 millions d\'euros) sur les six premiers mois 2012, divisé par six par rapport à la même période de 2011. Le chiffre d\'affaires semestriel a légèrement progressé de 3,9 %, à 65,3 milliards de couronnes (7,7 milliards d\'euros), mais les ventes en volume on reculé de 4 % à 221.309 unités.3,5 fois moins de voitures vendues qu\'AudiLe prestigieux constructeur automobile scandinave, qui est aujourd\'hui complètement séparé de AB Volvo (poids-lourds, matériel de BTP) demeuré indépendant, s\'était rapproché de Renault au début des années 90, avant d\'être repris par Ford en 1999, puis par le chinois Geely en 2010. Malgré la qualité reconnue de ses véhicules, il reste un petit constructeur produisant essentiellement dans des pays à coûts relativement élevés (Suède, Belgique), avec de faibles économies d\'échelle. Il fabrique 3,5 fois moins de véhicules qu\'Audi, lui-même adossé au groupe Volkswagen.C\'est pour cela que les Volvo, développées sur des plates-formes partagées avec l\'ex-actionnaire Ford, génèrent des marges beaucoup moins élevées que celles des allemands. Très loin de là. Volvo a atteint à peine les 0,4 % au premier semestre. Dans le même temps, Mercedes atteint une marge opérationnelle de 8,7 % , BMW et Audi 11,5 % et Porsche 18,7 % !Année record?En mai dernier, le directeur des ventes de la firme suédoise, Doug Speck, indiquait à \"latribune.fr\" que Volvo espérait quand même vendre davantage en 2012 qu\'en 2011, une année record avec  448.680 unités. A plus long terme, \"nous visons plus de 800.000 voitures à la fin de la décennie, dont 25 % en Chine\", précisait-il en marge des essais du nouveau fer de lance de la marque suédoise, la compacte V40. Une nouvelle berline compacteVolvo compte beaucoup sur cette V40, rivale des Volkswagen Golf, Peugeot 308, mais aussi et surtout des BMW 1 et Audi A3. Doug Speck vise 90.000 exemplaires par an de sa V40, dont une version 4x4 \"baroudeuse\" sera présentée au prochain Mondial de l\'automobile parisien en octobre pour une commercialisation début 2013. Doug Speck admet que certains objectifs en interne, plus ambitieux,  font état \"de plus de 100.000\". Mais il préfère rester prudent. La France devrait en écouler 5.000 ou plus par an.Des milliards d\'investissementsPar ailleurs, Volvo va démarrer prochainement la vente d\'une V60 hybride diesel rechargeable, une première mondiale! Le groupe mise aussi sur ses ventes en Chine grâce à ses projets industriels sous la houlette de son actionnaire. Le constructeur a annoncé en avril dernier qu\'il comptait investir 11 milliards de dollars (8,4 milliards d\'euros) dans le développement de nouveaux produits et de nouvelles capacités de production au cours des prochaines années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :