Diffazur lance une nouvelle gamme de piscine pour particuliers

 |   |  479  mots
Toujours conserver une longueur d'avance, voilà le credo de Monique Richard-Bénielli, fondatrice et dirigeante de l'entreprise Diffazur. Installée dans la zone industrielle de Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes), à quelques kilomètres de Nice, l'entreprise a fait de la recherche et développement un axe de différenciation depuis sa création en 1974. C'est elle qui importe des États-Unis, il y a trente ans, la piscine à projection béton permettant les formes libres, ce qui constitue une vraie petite révolution à l'époque. Aujourd'hui, alors que le marché tend à privilégier ce que certains appellent les mini-piscines, Diffazur entend amplifier le phénomène avec le lancement cet été de son concept baptisé Ixcess. Une nouvelle appellation qui définit les structures inférieures à 10 mètres carrés et qu'elle est la seule à produire en béton armé. Cette nouvelle façon de consommer la piscine s'accorde parfaitement avec la tendance qui fait la part belle au spa ou à la nage en couloir à contre-courant, mais qui surtout présente un avantage non négligeable : celui de ne pas nécessiter de déclaration préalable de travaux. Une piscine qui s'intègre aussi et surtout dans des lieux inhabituels comme les toits-terrasses ou les maisons de ville. Cependant Diffazur n'en n'oublie pas pour autant son coeur de métier. Alors que le département R&D continue de proposer de nouvelles teintes de revêtement - dont les derniers-nés, le vert bouteille et le gris anthracite font fureur -, elle complète sa gamme de services avec l'Hydrocapt. contrôle à distancePrésenté officiellement fin 2009 au Salon nautique à Paris, ce capteur multifonction est immergé dans le bassin et relayé via un relais radio à un afficheur digital portatif. Il permet de connaître instantanément les paramètres essentiels que sont la température et le pH de la piscine, l'indice UV, mais aussi de contrôler à distance également, pour la version Pilot, le chauffage, la filtration, le robot nettoyeur ou l'éclairage... En cas d'incident ou de déséquilibre, l'Hydrocapt envoie même un e-mail d'alerte aux adresses préalablement enregistrées. La manipulation à distance peut se faire également depuis son téléphone portable à condition que celui-ci soit équipé d'un accès Internet. Ce nouveau concept appelé « flying pool » sera quant à lui dévoilé cet automne. Une nouveauté qui cible les particuliers, mais aussi l'hôtellerie de plein air, l'autre vecteur de croissance de l'entreprise azuréenne qui a enregistré une augmentation de son activité de 20 % pour l'exercice 2009, portant le chiffre d'affaires à 40 millions d'euros. Diffazur emploie en tout 300 collaborateurs et jusqu'à 350 salariés lors des pics saisonniers. La prochaine actualité est la participation au concours américain de l'APSP, l'association qui regroupe les professionnels de la piscine et du spa en octobre prochain. En attendant, Diffazur réfléchit déjà à ce que sera la piscine de demain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :