The moscow times (russie) : Le gouvernement veut doubler le ...

 |   |  356  mots
The moscow times (russie) : Le gouvernement veut doubler le prix de la vodkaEst-ce la fin de la vodka accessible à tous ? Le projet d'augmentation des taxes sur l'alcool fort risque de faire doubler le prix de la boisson la plus populaire de Russie d'ici 2013. A 90 roubles (2,35 euros) actuellement, le prix de la bouteille de vodka bon marché devrait progressivement augmenter jusqu'à 200 roubles (5,24 euros) en 2013. Les fabricants craignent que cette hausse des prix encourage la contrebande et pénalise les producteurs de la vodka bon marché. L'an dernier, le gouvernement a voté une taxe similaire sur la bière, ce qui a eu pour résultat une baisse de 15 % de la production sur les quatre premiers mois de l'année 2010 par rapport à la même période de l'année précédente. Mais un rapport réalisé le mois dernier par la Nouvelle école économique révèle que les taxes relativement faibles sur la vodka en Russie contribuent au fort taux d'alcoolisme qui ravage le pays réduisant la durée de vie moyenne d'environ dix ans. Selon un député, la loi a 90 % de chances d'être votée.La tribune d'algérie (algérie) : 4 milliards de dinars d'infractions douanières au premier trimestre 2010La lutte contre les importateurs fraudeurs n'est pas prête de s'arrêter. Selon les services des Douanes algériennes, 541 infractions ont été recensées sur le seul premier trimestre de l'année en cours, ce qui représente plus de 4 milliards de dinars (44 millions d'euros). Les infractions constatées portent essentiellement sur des importations réalisées dans le cadre des accords signés entre l'Algérie et l'Union européenne. Les contrôles douaniers ont porté également sur les voyageurs, l'activité des commissionnaires en douane, les importations de produits finis de consommation, de véhicules et les colis postaux. Dix-sept commissionnaires en douane ont même été suspendus durant les trois premiers mois de l'année. La lutte pour l'assainissement du commerce extérieur se poursuit par des contrôles sur les transferts de devises illicites vers des pays voisins, qui porteraient sur des millions d'euros et de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :