Obama veut donner un coup de pouce au salaire minimum

 |   |  284  mots
C’était l’une de ses promesses de campagne en … 2008. Barack Obama n’a pas réévalué le montant du salaire horaire minimum à l’aune de l’inflation lors de son premier mandat, mais cela pourrait se faire lors de son second. Cette nuit, lors du traditionnel discours de début de mandat sur l’état de l’Union, le président des Etats-Unis a proposé de relever de plus de 20% le salaire minimum, le faisant passer de 7,25 euros de l’heure (un niveau inchangé depuis 2009) à 9 dollars d’ici à la fin de l’année 2015. Ce serait son niveau le plus élevé depuis plus de trente ans, sans toutefois atteindre les records atteints dans les années 1960 et 1970.Si la mesure est adoptée, cela pourrait permettre de soutenir la consommation: en effet selon une étude de la Réserve fédérale de Chicago réalisée en 2011, à chaque fois qu’un dollar est ajouté au salaire minimum, le \"smicard\" américain dépenses 2.800 dollars de plus en une année.Une proposition conflictuelleL’augmentation du salaire minimum promet d’être un sujet de conflit au Congrès américain, \"surtout étant donné la faiblesse de la reprise économique et la persistance de niveaux élevés de chômage\", estime le New York Times, traditionnelement à droite. Pour défendre sa proposition, Obama a cité des études montrant que cela ne causera \"pas de pertes d\'emploi\".Le salaire horaire minimum actuellement en vigueur aux Etats-Unis est l’un des plus bas des pays les plus riches. Il concerne quelque 15 millions de salariés à faibles revenus selon les estimations de la Maison Blanche. En France, il s\'élève à 9,43 euros bruts par heure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :