UE : les contours de la zone de libre-échange avec les Etats-Unis se dessinent

Le coup d\'envoi est donné. L\'Union européenne et les Etats-Unis ont décidé de lancer les négociations pour un accord de libre-échange entre les deux zones. Dans une déclaration commune, le président américain Barack Obama, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président du Conseil européen Herman Van Rompuy ont souligné que cette négociation permettra non seulement d\'accroître le commerce et l\'investissement à travers l\'Atlantique, mais aussi de \"contribuer à l\'élaboration de règles mondiales qui peuvent renforcer le système commercial multilatéral\".Un accord historiqueUne fois conclu, l\'accord entre l\'Union européenne et les Etats-Unis est en passe de devenir le plus important contrat commercial bilatéral jamais négocié, estiment les protagonistes. La relation commerciale transatlantique est en effet l\'épine dorsale de l\'économie mondiale. Ensemble, les Etats-Unis et l\'Union européenne représentent près de la moitié (47%) de la production de richesse mondiale et environ un tiers du commerce mondial. \"Chaque jour, des marchandises et des services de près de 2 milliards d\'euros sont négociés de manière bilatérale, contribuant ainsi à la création d\'emplois et la croissance dans nos économies. Les liens économiques entre nos économies sont profondes et variées, avec des stocks d\'investissement total de plus de 2 trillions d\'euros\", indique la Commission européenne.Les dernières estimations indiquent qu\'un accord global et ambitieux entre l\'UE et les Etats-Unis pourrait apporter l\'ensemble des gains annuels de croissance de 0,5% du PIB de l\'UE et une hausse de 0,4% du PIB pour les Etats-Unis en 2027. Ce qui équivaudrait à 86 milliards d\'euros de revenu annuel ajoutée à l\'économie de l\'UE et 65 milliards d\'euros de revenus supplémentaires annuels pour l\'économie américaine.Des négociations difficilesLes deux parties doivent ouvrir les procédures internes pour lancer officiellement les négociations. Celles-ci viseront à obtenir des résultats ambitieux dans trois domaines principaux: l\'accès aux marchés, la réglementation et les barrières non tarifaires, les règles, les principes et les nouveaux modes de coopération pour faire face aux défis du commerce mondial et à ses opportunités.Mais selon José Manuel Barroso, ces négociations risquent de s\'avérer délicates. Le président de la Commission européenne espère toutefois qu\'elles verront le jour au cours de la présidence irlandaise de l\'Union européenne, qui s\'achèvera en juin prochain. \"Dans l\'idéal, nous souhaitons en finir avec ce dossier d\'ici deux ans\", a confié à l\'AFP Karel de Gucht, le commissaire européen chargé du Commerce. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.