Evalué à 236,38 pesos (15,50 euros) par jour, le salaire moy...

 |   |  162  mots
Evalué à 236,38 pesos (15,50 euros) par jour, le salaire moyen mexicain a baissé de 2,2 % au premier trimestre 2010. Sa plus forte chute depuis 14 ans, selon l'Institut de la sécurité sociale. Les ouvriers des usines d'assemblage sont les mieux lotis : dans le site de General Motors à Saltillo (Nord), ils gagnent 22,30 euros par jour alors que le salaire minimum national plafonne à 3,70 euros. « La croissance des rémunérations de 3 % par an environ n'a toujours pas résorbé la dégringolade de 25 % qu'on a connue en 1995 », note l'économiste, José Luis de la Cruz. Bon marché, cette main-d'oeuvre qualifiée attire les investissements étrangers (15 milliards d'euros prévus en 2010, contre 9,4 en 2009). Sans compter 25 accords commerciaux internationaux. « Mais on manque d'innovations technologiques et productives », critique l'économiste. Conséquence : le Mexique perd en compétitivité. Entre 1996 et 2009, il est passé de la 33e à la 60e place du classement de la compétitivité, selon le Forum économique mondial. Frédéric Saliba à MexicoUne perte de compétitivité difficile à surmonterMexique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :