Revue de presse

STRONG>Le Républicain Lorrain : ArcelorMittal lance des aciers d'avant-garde S-in motion, c'est le nom d'un programme dévoilé début novembre à Montataire, dans l'Oise, l'un des centres de recherche d'ArcelorMittal, rapportait dimanche le journal de Metz. Il propose une gamme de 60 solutions aciers très innovantes pour emboutissage à chaud (PHS) et à très haute résistance (AHSS). Des solutions applicables à 43 pièces de carrosserie d'un véhicule du segment C (berlines compactes). Les pièces sont plus légères et plus résistantes. Avec un triple avantage : moins d'acier consommé, plus de sécurité et un gain de poids. Le secret de fabrication, précise le quotidien, réside dans l'acier, sa métallurgie, élaborée chez ArcelorMittal Research à Maizières-lès-Metz. Son nom est Usibor. Il rime avec Usinor. Et ce n'est pas un hasard que cet acier-là sorte des tiroirs de l'ancien groupe français. « Il comprend une quantité élevée de carbone et de manganèse, mais aussi du bore, un élément léger favorise l'effet trempant. D'où le nom d'Usibor », explique Michel Babit, chargé des aciers automobile à Maizières-lès-Metz.La Dépêche du Midi : Toulouse, troisième ville de France la plus embouteillée Selon une étude menée par TomTom, leader mondial des solutions de navigation et de localisation, Nantes vient d'être élue « Ville la plus embouteillée de France ». Toulouse se hisse malgré tout sur le podium et s'empare de la 3e place de ce classement peu glorieux, loin devant les grandes agglomérations françaises, écrit le quotidien. Selon les modalités de cette étude, un axe routier est considéré comme congestionné à partir du moment où la vitesse des véhicules est inférieure à 70 % de la limite autorisée. Derrière Nantes, qui affiche un taux d'embouteillage de 42 %, arrivent donc Orléans (37%), Toulouse (35,6%), Bordeaux (34%), Grenoble (34%), Villeurbanne (34%), Lyon (34%), etc. Paris se classe au 13e rang, entre Marseille et Montreuil.Presse-Océan : Ces casinos qui se jouent de la criseEn Loire-Atlantique, la crise a eu moins d'impact que dans le reste de la France où 60 établissements de jeux sont dans le rouge, indique le quotidien de Nantes qui consacre sa manchette et son dossier d'événement à ce thème.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.