Précimécan vise la « taille idéale »

La crise de 2009 n'a pas remis en cause son projet d'ouvrir son capital, tout juste retardé : Précimécan, spécialisé dans la fabrication de pièces de structure, de pièces de moteur d'avion et de pièces de train d'atterrissage, vient de renforcer ses fonds propres via sa holding Caromar pour un montant de 3 millions d'euros. Grâce au label « Entreprise innovante », la PME a reçu le soutien d'Oséo, mais l'essentiel lui est apporté par la société de gestion OTC, qui a pris une participation de 45 % dans son capital, le solde restant dans la famille de Romain Baruzzo, son dirigeant depuis 1997. « Les crises successives du secteur aéronautique, en 2001 après le 11-Septembre, puis en 2003 avec la pandémie du Sras, m'ont convaincu de la nécessité, pour résister aux évolutions de la conjoncture, de disposer d'une assise financière importante », explique Romain Baruzzo.Ces apports vont d'abord permettre à Précimécan d'investir prochainement dans son site de Bidart (Pyrénées-Atlantiques) pour améliorer sa performance et augmenter ses capacités de production dans la perspective de la croissance de l'activité à nouveau annoncée par les avionneurs. Mais surtout Précimécan envisage de réaliser une acquisition afin d'atteindre son objectif de faire passer son chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2011 à 25 millions en 2013. « Avec OTC, nous partageons l'idée que la taille idéale pour un fournisseur industriel comme nous se situe aux alentours de 25 millions d'euros de chiffre d'affaires », assure Romain Baruzzo. Celui-ci est donc d'ores et déjà à la recherche dont les activités sont complémentaires afin d'acquérir de nouvelles compétences et ainsi rendre le groupe capable de réaliser des ensembles complets. Enfin, Précimécan qui, en 2011, prévoit de réaliser 80 % de ses ventes à l'export, projette de créer une deuxième unité industrielle pour y produire des pièces simples.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.