La Cour des comptes salue la bonne gestion de l'Elysée

 |   |  484  mots
La Cour des comptes donne un satisfecit à la gestion de l\'Elysée. Dans son rapport publié lundi, les magistrats de la rue Cambon à Paris ont jugé que \"la recherche d\'économie a été poursuivie, avec une amplification au cours du second semestre en raison des mesures prises qui ont permis de dégager un solde positif de 5,4 millions d\'euros\". La Cour des comptes salue ainsi les efforts qui avaient été entamés pendant la présidence de Nicolas Sarkozy et poursuivis par son successeur. Ce rapport concerne l\'année 2012 et prend donc en compte les derniers mois du mandat de l\'ancien président.Plus de sondages...D\'après l\'institution présidée par Didier Migaud, la dotation budgétaire allouée à l\'Elysée est passée de 108,9 millions d\'euros à 102,9 millions. L\'Etat a ainsi économisé 6 millions d\'euros. Parmi les postes d\'économies, la fin des sondages commandés par la présidence. Ces études d\'opinion avaient coûté près de 78.000 euros dans les derniers mois du mandat de Nicolas Sarkozy. \"Le choix fait de ne plus recourir à des sondages commandés par les services de la présidence conduit à ce qu\'il n\'y a eu, effectivement, aucune dépense depuis le 15 mai 2012\", écrit la Cour. Les dépenses de personnel ont baissé de 900.000 euros grâce à une baisse des effectifs (-2,8%), et une baisse de 30% du traitement du président François Hollande à 13.764 euros nets mensuels.Le train privilégié, mais pas suffisammentLa Cour des comptes suggère toutefois de multiplier les déplacements en train. Les magistrats estiment que si les déplacements en TGV du \"président normal\" ont été largement médiatisés, dans la réalité, ils ont été suivis de peu d\'effets. Ainsi, François Hollande a pris 14 fois l\'avion pour des déplacements en France. \"L\'utilisation du TGV, largement médiatisée, est donc restée marginale pour les déplacements sur le territoire\", observe la Cour des comptes. Elle reconnait toutefois que le train est préféré à l\'avion. Ainsi, un déplacements à Bruxelles d\'une délégation présidentielle coûte 36.000 euros par le Thalys, contre 57.000 euros en avion. La Cour suggère ainsi au président d\'utiliser le même mode de transport pour se rendre à Berlin.Un effort à faire sur le logementLes magistrats souhaitent également que les locataires de la soixantaine d\'appartements du quai Branly à Paris payent des loyers qui prennent davantage en considération les prix en vigueur sur le marché. Le rapport pointe le statut ambigu du Pavillon de la Lanterne, à Versailles. Cette luxueuse maison de chasse avait été mise à la disposition du président durant la législature précédente, mais reste toujours juridiquement la propriété de Matignon. Un point à éclaircir d\'après la Cour des comptes.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :