La timide reprise incite les PME à embaucher en CDD

 |   |  446  mots
En France, les salariés des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur concurrentiel travaillent majoritairement à temps complet et avec un contrat à durée indéterminée. Mais en temps de crise, la part des temps partiels et des CDD dans l'emploi s'avère importante, indiquent les résultats définitifs de l'enquête trimestrielle Acemo (Activités et conditions d'emploi de la main d'oeuvre) de la Dares. La molesse de la reprise ( la croissance a été limitée à 0,1% sur les trois premiers mois de l'année), n'incite pas les entreprises à changer leur fusil d'épaule. Hébergement-restauration en têteAu premier trimestre 2010, 84% des salariés travaillaient à temps complet et 16 % à temps partiel. Un chiffre quasi constant depuis le début de la crise début 2008. Mais qui varie en fonction de la taille des entreprises. Celles ayant moins de 20 salariés comptent 18,9 % de salariés à temps partiel dans leur effectif. Le chiffre chute à 12,8% chez celles comptant entre 250 et 499 salariés, mais remonte une fois le seuil des 500 salariés franchi (15,9%). Le secteur de la fabrication de matériels de transport est le "moins consommateur" de temps partiel (3,3%). A l'inverse, celui des "autres activités de service" (arts, spectacles, etc. 38,6%), celui de l'administration publique, enseignement et action sociale (36,8%) et l'hébergement-restauration (30,7%) sont ceux qui y ont le plus recours.CDD pour PMEHors salariés sous le régime aux forfaits jours, la durée hebdomadaire collective moyenne du travail à temps complet s'établit à 3,65 heures. À cette date, 83,8% des salariés à temps complet des entreprises de 10 salariés ou plus travaillent en moyenne moins de 36 heures et 8,2 % ont une durée de travail supérieure ou égale à 38 heures. C'est dans le secteur de l'hébergement et de la restauration et dans celui de la construction que le temps de travail des salariés est le plus élevé.Peu de visibilitéFin mars 2010, 6,8% des salariés sont titulaires d'un contrat à durée déterminée. Dans les entreprises de plus petite taille, qui ont peu de visibilité sur le plan économique, le recours aux contrats à durée déterminée est le plus fort. Ainsi, 8,9% des salariés salariés d'une entreprise de 10 à 19 salariés sont en CDD, contre 5,8% des salariés d'une entreprise de 5.000 salariés ou plus. Variable selon la taille de l'entreprise, le recours aux CDD l'est aussi suivant le secteur d'activité. De fait, si le secteur de fabrication de matériels de transport et celui de la fabrication d'équipements électriques, électroniques et informatiques emploie peu de CDD (2,5%), ceux des activités scientifiques et techniques (11%), de l'administration publique, de l'enseignement et l'action sociale (12,9%) et des autres activités de services (18,1%) en sont très friands.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :