Allemagne-Israël : les sous-marins de la discorde

Le monde de l\'armement est sans pitié... Israël tente de faire pression sur la commande de deux sous-marins U-209 de HDW, filiale de TKMS (ThyssenKrupp Marine Systems), à l\'Egypte, pourtant conclue à l\'été 2011 pour un montant de 920 millions d\'euros et dont un acompte a été versé quelques mois plus tard, en décembre. Un contrat révélé par l\'Egypte et qui était jusqu\'ici tenu secret par Berlin... qui a également exporté très récemment six sous-marins Dophin (des U-214 modifiés pour lancer des missiles nucléaires, assure-t-on à \"latribune.fr\") à Tel Aviv largement supérieurs aux U-209 égyptiens. Le premier sous-marin doit être livré à la marine égyptienne en 2016. Cette vente s\'est d\'ailleurs faite avec le feu vert de Washington, qui arme en partie les navires égyptiens avec des missiles mer-mer Harpoon de Boeing. Ce qui laissait supposer un accord tripartite entre Berlin, Washington et Tel Aviv.Thomas de Maizière au centre des presions israéliennes ?Alors, pourquoi Israël fait-il pression sur Berlin ?  Mystère. Selon certains observateurs, Tel Aviv  voudrait tirer partie de ce contrat très sensible devenu officiel, en obtenant des Allemands, voire des Américains, des systèmes d\'armes qui ne leur sont aujourd\'hui pas accessibles. Le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, qui est visé spécifiquement par Tel Aviv - des photos du ministre dans un bar gay ont été divulguées par la presse israélienne -, a rejeté les pressions israéliennes pour faire capoter la livraison de deux sous-marins à l\'Egypte, tout en reconnaissant que ce pays n\'est \"pas aussi stable\" qu\'il le souhaiterait, a-t-il précisé samedi au journal allemand \"Frankfuter Rundschau\". \"Aucun pays au monde n\'a de droit de veto sur les décisions du gouvernement allemand\", a répondu le ministre. Interrogé spécifiquement sur les pressions israéliennes visant à empêcher ce contrat de se réaliser, il a juste répété : \"personne n\'a de droit de veto\". Il a ajouté, au sujet de l\'Egypte: \"le pays n\'est pas aussi stable que je le souhaiterais\", tout en précisant immédiatement que c\'était là un avis personnel et qui n\'a rien à voir avec \"une possible transaction sur des sous-marins\".Un contrat dévoilé par l\'EgypteLes ventes d\'armes aux pays étrangers doivent être validées par une commission de sécurité fédérale dont les débats et les décisions restent confidentiels. L\'accord entre l\'Allemagne et l\'Egypte pour la livraison de deux sous-marins de type 209, fabriqués par Thyssenkrupp, avait été dévoilé par le commandant en chef de la Marine égyptienne, Oussama Al Gindi, il y a deux semaines dans un journal égyptien. Quelques jours plus tard, le quotidien israélien \"Yediot Aharonot\" avait fait état, en citant des sources gouvernementales, d\'\"une dégradation considérable des relations entre Israël et l\'Allemagne\" à cause de ce projet. Le gouvernement allemand avait alors nié dans la presse allemande cette dégradation des relations, tout en refusant de commenter les informations sur la vente prévue. Début juillet 2011, la vente de 200 chars de combat Leopard à l\'Arabie saoudite avait déjà créé une polémique, Berlin ayant toujours mis la sécurité d\'Israël et le respect les droits de l\'homme comme condition à la vente d\'armes à des gouvernements étrangers.L\'Allemagne décomplexée à l\'exportAu-delà de cette histoire, ce contrat égyptien illustre la volonté allemande de liberté sur les marchés export : la récente vente de frégates Meko à l\'Algérie, les projets de vente en Arabie saoudite et au Qatar de blindés Leopard spécialement conçus pour le maintien de l\'ordre. En projet également, la vente de 103 chars Leopard, 50 blindés Marder 1A3 et 10 chars logistiques à l\'armée de terre indonésienne. La vente qui pourrait être conclue fin septembre pour une mise en vigueur à la mi-novembre, s\'élève à 280 millions de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.