Flash infos

 |   |  251  mots
Le géant des microprocesseurs Intel a annoncé mardi qu'il va investir aux États-Unis entre 6 et 8 milliards de dollars (entre 4,3 à 5,8 milliards d'euros) pour la production d'une nouvelle génération de puces. Le groupe américain construira une nouvelle usine de fabrication dans l'Oregon en 2013 et remettra à niveau quatre sites de production existants dans le même État et dans celui de l'Arizona. Ce projet devrait permettre de créer entre 6.000 et 8.000 postes dans le BTP ainsi que 800 à 1.000 emplois permanents dans les hautes technologies. Actuellement, environ 75 % de la production de microprocesseurs Intel est assurée aux États-Unis, alors que la majorité de son chiffre d'affaires est réalisée à l'étranger.La course à la finesseLe groupe a expliqué dans un communiqué que cet investissement s'ajoute aux 7 milliards de dollars consacrés en 2009 à la modernisation de ses sites sur deux ans, qui s'est traduite par la gravure de microprocesseurs en 32 nanomètres (nm). Des puces qui équipent aujourd'hui des micro-ordinateurs, des serveurs, des périphériques d'informatique embarquée et des terminaux mobiles dans le monde entier.Ce nouvel investissement va financer le déploiement du processus de fabrication de puces de nouvelle génération encore plus petites (d'une finesse de gravure de 22 nanomètres) qui devrait entrer en production fin 2011. « Ces puces intégreront de nouvelles fonctions qui se traduiront par des terminaux plus design, plus performants et dotés d'une plus longue autonomie sur batterie et à un moindre coût pour les utilisateurs », précise le communiqué. L. P.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :