C&A ajuste son modèle en Europe

 |   |  414  mots
C&A fait profil bas. Il faut dire qu'en 2009, malgré l'ouverture de 92 magasins, le chiffre d'affaires de l'enseigne germano-néerlandaise n'a pas décollé des 6,3 milliards d'euros générés en 2008. « Nous sommes restés dans la course, en dépit du mauvais temps », a cependant assuré mercredi, Andreas Seitz, porte-parole de C&A, en présentant les résultats du groupe détenu à 100% par la famille Brenninkmeijer. C&A souligne ainsi qu'il a fait mieux que le marché européen de l'habillement, en recul de 3% en 2009. Mais, comme en 2010 le marché devrait à nouveau reculer, de 1,5 % à 2 %, C&A révise à la baisse ses ambitions. L'enseigne n'investira que 600 millions d'euros d'ici à fin 2012, soit 16 % de moins que sur les trois dernières années. En 2010, elle n'ouvrira que 80 magasins et ne défrichera pas de nouveaux pays, alors qu'en 2009 elle est entrée en Italie et en Roumanie. Et elle portera le fer surtout en Allemagne, indétrônable premier marché de C&A (2,9 milliards d'euros de ventes, via 477 magasins). Vingt ouvertures y sont prévues en 2010, après 30 en 2009. « C&A a aussi identifié la France, l'Espagne et l'Italie comme relais de croissance », indique Antoine Brieu, nouveau directeur général de C&A en France. Dès lors, cette filiale bénéficierait de plus de liberté que par le passé pour relancer ses ventes (581 millions en 2009, en recul de 1 %, pour 118 magasins). « C&A a une part de marché très faible en France (1,8 %), par rapport aux 9 % qu'elle détient en Allemagne et aux 8 % de la Belgique », note-t-il. Cet ancien de Carrefour veut s'affranchir du « modèle monolithique » d'un C&A vendant partout les mêmes modèles qu'en Allemagne. L'offre sera adaptée à chaque zone de shopping. Aux magasins de centre-ville et de centres commerciaux (68), reviendront une mode et des prix pour rivaliser avec les Promod et H&M. En périphérie, C&A affûtera l'offre de ses 50 magasins pour défier Kiabi et La Halle. Deux nouveaux concepts seront bientôt testés, à Vélizy, pour le centre-ville, et à Thonon, pour les Zac de périphérie. Présent en France depuis 1972, C&A nettoiera aussi son réseau en fermant d'ici à fin 2010 quatre magasins déficitaires (Bercy 2, Bonneuil, Frouard et Plaisir) et en inaugurant 5 unités. Elle ne renouera franchement avec les ouvertures qu'en 2011, au rythme de 10, puis, au delà, de 15, assure Antoine Brieu. Juliette Garnie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :