Frais d'inscription : l'Unef épingle 26 universités

 |   |  171  mots
Comme chaque été depuis 6 ans, l'Unef a publié mercredi son palmarès des frais universitaires illégaux. Cette année, il y a encore 26 (contre 29 en 2009) universités « multirécidivistes », selon le principal syndicat étudiant. En tête, on trouve les instituts d'administration des entreprises (IAE) de Pau, de Grenoble 2 (pourtant déjà rappelé à l'ordre en 2005 par le tribunal administratif), de Paris 1 et Paris 12. Ces frais correspondent à des « suppléments » (2.261 euros à l'IAE de Pau pour les étrangers...) ou des frais complémentaires recouvrant des missions de service public (accès aux ressources multimédia, aide à la recherche de stage...). Plusieurs établissements se sont défendus hier, précisant que ces frais avaient été soit supprimés, soit étaient légaux. « Tous les frais pointés par l'Unef vont être vérifiés. J'ai demandé aux recteurs d'être vigilants », réagit auprès de « La Tribune » Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur, précisant que les défèrements devant un tribunal administratif restent rares. C. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :