L'iPad et le Kindle : deux expériences de lecture différentes

Ces tablettes ne remplaceront jamais le contact sensuel de la couverture d'un livre... Il n'empêche, on se laisse prendre facilement au piège de la technologie. Pour avoir testé l'iPad comme le Kindle, le lecteur de livres électroniques d'Amazon, j'ai été sensible à des arguments très différents. Le côté « couteau suisse » de la tablette d'Apple est, bien sûr, séduisant. Sans changer de support, on peut surfer sur le Net, consulter son journal préféré et télécharger très rapidement le dernier best-seller. L'application iBook affiche les pages du livre de façon très réaliste. Le gros point noir, c'est l'écran rétro-éclairé qui se révèle fatigant à la longue. De même, les 900 grammes de la bête me privent de positions de lecture favorites : allongé dans mon lit ou dans un hamac ! La lecture sur iPad se consomme avec modération. Alors que le confort de lecture est le gros avantage du Kindle d'Amazon. L'encre électronique donne un aspect « imprim頻 au texte affiché sur l'écran et ne fatigue pas les yeux. Pour les lecteurs au long cours, c'est un avantage sérieux. Cette tablette est très compacte et légère, ce qui permet de retrouver des sensation de lecture digne d'un vrai livre. Le Kindle dispose aussi de trouvailles technologiques qui en font un véritable outil nomade. C'est le cas de l'option de synthèse vocale qui lit à voix haute automatiquement le texte à l'écran. Quel plaisir de pouvoir continuer à profiter des rebondissements d'un bon polar au volant de sa voiture... L. P.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.