En bref

STRONG>Le moral des industriels remonte fortement Comme en Allemagne, et peut-être grâce au dynamisme allemand, le moral des industriels français est fortement remonté en janvier, augurant d'une sensible hausse de la production manufacturière au cours des semaines à venir. L'indicateur synthétique, mesurant le climat des affaires, est remonté de 6 points, à l'indice 108, alors que les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse bien inférieure, limitée à 2 points. Il s'agit en fait, pour cet indicateur, de la plus forte hause depuis 1999. La ministre de l'Économie, Christine Lagarde, s'est félicitée de ces bons chiffres, jugeant que « cette nouvelle tend à valider la prévision prudente du gouvernement » qui table sur une croissance de 2 % cette année.Le Conseil constitutionnel abroge une disposition « sur le train de vie »Le Conseil constitutionnel a abrogé vendredi une disposition du Code général des impôts concernant les « éléments de train de vie », ou « signes extérieurs de richesse ». Les juges ont considéré « contraire au principe d'égalité » devant l'impôt une disposition qui « permet l'évaluation forfaitaire minimale du revenu soumis à l'impôt » par la prise en compte de certains éléments du « train de vie » (possession d'un yacht, d'un cheval de course, d'un avion de tourisme, etc.).Pas de consensus sur les rythmes scolairesLe ministre de l'Éducation nationale présente ce mardi le rapport d'étape du comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires. Ce rapport, qui est une synthèse des auditions et des débats menés depuis août 2010, dégage de grandes pistes (journées moins chargées, vacances d'été plus courtes...) sans faire de recommandations, faute de consensus. Le rapport final sera remis à Luc Chatel avant l'été. Lire également Latribune.frParution du décret sur la suspension des allocations familialesLe décret d'application de la loi prévoyant la suspension des allocations familiales pour absentéisme scolaire est paru au « Journal officiel ». Il donne à l'inspecteur d'académie, et non plus au conseil général, l'initiative de suspendre le versement des allocations après des absences répétées.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.