La Halde à nouveau dans la tourmente

 |   |  321  mots
Jeannette Bougrab, la présidente fraîchement nommée en avril de la Haute autorité de lutte contre les discrimination et pour l'égalité (Halde) a démenti, mercredi, avoir fait discrètement voter une délibération par son conseil d'administration portant sa rémunération mensuelle de 6900 à 14.000 euros. Son indemnité de base, fixée par arrêté ministériel, serait de 6135 euros, au même niveau que celle de son prédécesseur, Louis Schweitzer, « mais qui cumulait, lui, son activité avec d'autres», a souligné l'intéressée, hier, sur France 3. Jeannette Bougrab a également annoncé avoir porté plainte pour diffamation à l'encontre du Canard Enchaîné qui avait publié l'information dans son édition de mercredi. polémiqueIntervenant à la suite de plusieurs autres affaires mettant en cause des responsables ministériels, cette polémique tombe plutôt mal pour la Halde. Car ce n'est pas la première fois, depuis sa création en 2004, que l'institution - dont le rôle et l'utilité sont contestés par certains - fait parler d'elle pour des questions financières. Plusieurs députés, de gauche comme de l'UMP, se sont récemment émus que la Halde soit installée dans de luxueux locaux de 200 m2 dans le IXeme arrondissement de Paris loués 1,5 million d'euros par an par l'Etat. Bercy cherche d'ailleurs une nouvelle adresse moins couteuse, sans doute en banlieue, pour installer l'organisme à la fin de son bail, en 2013. Lors de la dernière discussion budgétaire, les députés ont d'ailleurs montré leur mauvaise humeur en réduisant d'un million d'euros le budget de la Halde pour 2010 (11,9 millions d'euros). Mais la haute autorité et sa présidente ont d'autres soucis. Le gouvernement souhaite en effet fusionner l'institution avec le Médiateur de la république et d'autres structures au sein d'un nouvel organisme baptisé Défenseur des droits. La survie de la Halde n'est donc pas acquise. P. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :