Tenant leur propre G20, des grands patrons veulent peser sur les travaux des décideurs politiques

Juste avant l'ouverture du G20 de Toronto, le Conseil canadien des chefs d'entreprise sera l'hôte d'un « sommet d'hommes d'affaires du G20 », deux patrons par pays du groupe des 20 pays membres. Objectif ? Permettre aux dirigeants d'entreprises d'apporter « des conseils francs et utiles » aux leaders politiques. Coïncidence qui ne doit rien au hasard, à New York près de 500 chefs d'entreprise se sont réunis pour la première édition du New York Forum, un rendez-vous « 100% business » créé par Richard Attias, l'ancien organisateur du Forum de Davos. L'objet de leurs débats : que faire pour stimuler la croissance et comment restaurer la confiance du public dans Wall Street et les institutions financières. Et comment partager ces réflexions avec la sphère politique. Pour Vikram Pandit, le directeur général de Citigroup, ces objectifs sont indissociables. « Comment les entreprises peuvent-elles suffisamment avoir accès au crédit si tant d'incertitudes demeurent sur la réglementation ? » s'interroge le responsable alors que de part et d'autre de l'Atlantique, régulateurs et législateurs préparent la refonte de la supervision financière. Pandit craint l'impact de l'entrée en vigueur des règles de solvabilité de Bâle sur la capacité des banques à stimuler l'économie. Comme d'autres intervenants du New York Forum, il prévient qu'il serait préjudiciable à la reprise que les réformes débattues au G20 aient un « effet paralysant sur l'activité des entreprises ». Directeur général d'UBS America, Robert Wolf se félicite de la tenue du G20 « car il est important que les réformes soient coordonnées ». « Une fois qu'elles seront connues, l'industrie financière pourra les respecter et restaurer la confiance ». Pour Thierry Breton, le patron d'Atos Origin, Wall Street devra réformer ses politiques de rémunération pour redorer son blason et limiter les risques. Éric Chalmet, à New York

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.