« Les Nord-Coréens sont loin des clichés »

 |   |  365  mots
«Je savais dès l'âge de 15 ans que je voulais travailler dans le milieu humanitaire. C'est pour ça que j'ai choisi les études de kiné. Depuis, mes missions ont été très variées : j'ai formé des femmes à la kinésithérapie, établi des centres orthopédiques, mis sur pied des programmes de distribution d'eau et de nourriture, le plus souvent dans des zones de conflits.Mon intérêt pour la Corée du Nord remonte à une mission en Angola, et une rencontre avec des chirurgiens nord-coréens. Ce pays méconnu et très fermé me fascinait, je voulais aller voir ce qui s'y passe vraiment. En outre, les besoins humanitaires y sont considérables. J'ai passé mes premiers mois au nord dans une ville de province, au contact direct des patients. Au contraire de ce que j'avais imaginé, il y avait beaucoup d'occasions d'échanges. J'ai découvert un peuple très éloigné des clichés : les Coréens aiment plaisanter, boire, s'amuser. Qu'ils soient du nord ou du sud, ils sont très sentimentaux et attachants. Les difficultés restent cependant nombreuses, le contexte politique très tendu oblige à une méfiance réciproque permanente, et il est souvent difficile de connaître la véritable position hiérarchique de ses inter- locuteurs.Mais malgré cette ?pression psychologique? continue, Handicap International en Corée du Nord a mené à bien d'importants projets : en partenariat avec la fédération locale des personnes handicapées, nous fournissons des prothèses et venons en aide aux enfants sourds et aveugles. Nous avons réussi à faire voter une loi de protection des droits des personnes handicapées, et nous avons envoyé plusieurs Nord-Coréens étudier à l'étranger. Dorénavant, ce sont ces derniers, et non plus des expatriés, qui assurent la formation de leurs compatriotes kinésithérapeutes.Je partirai de Corée du Nord en mars, mais je compte bien continuer à travailler en milieu humanitaire, et rester sur la route ! Même après quinze ans, ce métier me plaît toujours autant. On continue d'apprendre tous les jours, et chaque mission est l'occasion de découvrir un peuple différent. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :