Affaire Wendel : le siège de Wendel et le domicile d'Ernest-Antoine Seillière perquisitionnés

 |  | 289 mots
Lecture 1 min.
Le siège du groupe Wendel et le domicile du président du conseil de surveillance Ernest-Antoine Seillière et de douze autres cadres ou ancien cadres ont été perquisitionnés mardi matin, dans le cadre de l\'enquête pour fraude fiscale débutée en juin.\"Des infractions fiscales graves\" selon le fiscLes cadres et anciens cadres visés par les plaintes sont soupçonnés d\'avoir élaboré un montage financier leur permettant de toucher 340 millions d\'euros d\'intéressement \"net d\'impôts\". L\'administration fiscale avait constaté, dans les déclarations de ces cadres, des \"infractions fiscales graves et intentionnelles consistant en la minoration de la déclaration d\'ensemble des revenus de l\'année 2007\". Bercy leur reproche de s\'être \"volontairement soustraits à l\'établissement et au paiement de l\'impôt\". Les barons seraient impliquésErnest-Antoine Seillière aurait lui même perçu 65 millions d\'euros dans l\'histoire, et devrait aujourd\'hui 40 millions d\'euros au fisc. L\'ex-président du directoire du holding Jean-Bernard Lafonta et Bernard Gautier, qui serait lui aussi impliqué, aurait reçu quant à lui pour 150 millions d\'euros, et devrait une centaine de millions d\'euros au fisc. Wendel tente de se dédouanerLa porte-parole de la société Wendel a tenté de l\'éloigner de tous soupçons en déclarant qu\'à ce jour \"Wendel (n\'était) pas concerné par cette procédure pénale et n\'a rien à cacher à la justice.\" Selon elle, la police n\'aurait souhaité perquisitionner que \"certains bureaux de personnes privées.\" Voir aussi cette autre affaire concernant Wendel : L\'AMF enquête sur un possible délit d\'initiés chez Wendel

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :