Bénéteau veut doubler de taille grâce à l'international

cite>Bénéteau;néteau a de l'ambition à revendre. Le président du directoire de Bénéteau;néteau, Bruno Cathelinais, prévoit de doubler son chiffre d'affaires pour passer de 779,2 millions en 2010 à 1,5 milliard en 2015. Les prévisions pour 2011 « confortent les ambitions du plan » grâce à un chiffre d'affaires attendu à 920 millions d'euros, avec + 20 % dans l'activité bateaux, et + 12 % dans l'habitat léger (mobil-home et logement sociaux en bois). Dans le même temps, le groupe vendéen prévoit de quadrupler son résultat opérationnel, qui passera de 45,2 millions en 2010, à 180 millions en 2015 (77 millions en 2011).Une usine au Brésil en vue« 2015 est une étape, que ce soit pour l'activité ou pour les résultats », promet déjà Bruno Cathelinais à «La Tribune». Les objectifs annoncés par le dirigeant s'appuient sur les perspectives à l'international. « En 2015, nous visons 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en Asie. Et à terme, nous chiffrons le potentiel du marché nautique à 2 milliards d'euros dans cette partie du monde et sur ce total, nous visons une part de marché de 10 % ». L'Amérique latine est également prometteuse. « Ce marché pèsera à l'avenir 1 milliard d'euros et nous comptons en capter 10 %», assure le président, qui espère dans un premier temps enregister un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros en 2015. Bénéteau;néteau installera une usine au Brésil en septembre prochain.Le plaisancier annonce l'ouverture prochaine d'une usine aux Etats-Unis pour développer une offre de bateaux à moteurs aux côtés de ses voiliers. Sur cette nouvelle activité, le chantier table sur 80 millions de chiffre d'affaires en 2015. Et à plus long terme, il rêve d'occuper 5 % d'un marché qu'il évalue à 5 milliards d'euros. Au total, le groupe prévoit d'ouvrir six usines dans le monde d'ici à 2015 pour un investissement total de 500 millions d'euros autofinancés. « Nous n'aurons recours à la croissance externe seulement si cela nous permet d'accélérer notre développement », rappelle Bruno Cathelinais. Héléna Dupuy

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.