Jeep devrait battre son record de ventes en 2012... mais reste faible à l'international

 |   |  622  mots
S\'il y a bien une marque célèbre dans le monde, c\'est Jeep. Pionnier des 4x4, le véhicule des armées alliées de la Seconde guerre mondiale reste synonyme de liberté dans l\'inconscient collectif des Américains comme des Européens. Malheureusement, les produits, trop tournés vers le seul marché d\'outre-Atlantique, n\'ont pas toujours été à la hauteur d\'une si fantastique image. Et Jeep n\'a pas vraiment profité du boom mondial des 4x4. Toutefois, porté par la reprise américaine, Jeep... devrait battre cette année un nouveau record de ventes. Le précédent pic historique datait de 1999 avec 675.000 unités. Les ventes aux Etats-Unis ont progressé de 16% à 434.260 véhicules sur onze mois, le modèle le plus vendu restant le gros Grand Cherokee (+25% à 137.613 exemplaires).Malgré ses succès, Jeep reste très \"américano-centré\" puisque la firme ne vend hors d\'Amérique du nord que le tiers de ses volumes. Après avoir été fortement implanté en Amérique du sud ou en Chine et fourni des licences à l\'indien Mahindra ou au japonais Mitsubishi, le spécialiste yankee du tout-terrain est absent industriellement aujourd\'hui de toutes ces régions. Aberrant, alors que les véhicules des japonais Toyota ou Nissan sont, eux, universellement diffusés. Conscient du paradoxe, Sergio Marchionne, patron de Fiat et de Chrysler (propriétaire de Jeep) veut justement en faire une marque mondiale.Investissements importantsPour cela, le groupe Chrysler, contrôlé par Fiat, investit 1,7 milliard de dollars (1,3 milliard d\'euros) dans l\'usine de Toledo (Ohio), qui produira à partir de l\'an prochain un nouveau Liberty de taille moyenne, le premier véhicule de Jeep sur une plate-forme commune avec l\'actionnaire turinois. Ce modèle sera fabriqué en effet sur une plate-forme dérivée de celle de l\'Alfa Romeo Giulietta. Rappelons qu\'Alfa Romeo est la marque \"haut de gamme\" de Fiat. En 2014, la gamme Jeep s\'élargira par le bas, avec la \"Baby Jeep\", sur une plate-forme de petite Fiat Punto. Cette Jeep de poche, qui s\'attaquera à un créneau très prisé en Europe mais aussi en Amérique du sud, sera fabriquée à Melfi, dans le sud de l\'Italie, et aura une soeur chez Fiat, la 500X. Sergio Marchionne a récemment annoncé un milliard d\'euros d\'investissement à Melfi dans ce but. A l\'autre extrémité de l\'offre, le fameux Jeep Grand Cherokee devrait être flanqué en 2014 d\'une version \"Full Size\" rallongée à sept places, encore plus grosse, voire luxueuse. Notons que ce Grand Cherokee devrait fournir sa plate-forme et son usine américaine à la future Maserati (filiale de prestige de Fiat) Levante. En 2015, seront enfin remplacés les tous chemins compacts Jeep Compass et Patriot, toujours sur base transalpine. Une version pour Alfa Romeo pourrait voir le jour.Histoire mouvementéeJeep a une histoire extrêmement mouvementée. Willys, producteur des Jeep, a été repris en 1953 par Kaiser Motors, lui-même absorbé par American Motors en 1970, lequel est passé sous contrôle de  Renault en 1979, qui l\'a revendu en 1987 à Chrysler! Renault a d\'ailleurs fait un excellent travail chez Jeep, puisqu\'il est à l\'origine du renouveau d\'une marque qui végétait, avec en particulier le premier Cherokee en 1984. Les errements de la firme ne s\'arrêtent pas là, puisque le groupe Chrysler a fusionné en 1998 avec l\'allemand Daimler, qui l\'a cédé au fonds Cerberus en 2007. Las! Chrysler a ensuite été placé sous la sauvegarde de la loi américaine sur les faillites (Chapitre XI) en 2009, avant d\'être enfin sauvé par l\'italien Fiat la même année! Ouf...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :